Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 19 mars 1862

Titre Procès-verbal de la séance du 19 mars 1862
Contexte Registre 1860-1867 (copies)
Date 1862-03-19
Rédacteur Yvon Villarceau, Antoine Joseph François (1813-1883)
Identifiant C1860_1867_116
Format 26,1 x 38,7 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Procès verbal de la séance du 19 Mars 1862

Présidence de M. L. Mathieu.

 

Le procès verbal de la séance précédente est lu et adopté.

Le Bureau reçoit le n° 1352 des Astronomische Nachrichten. Ce n° contient une nouvelle solution du problème de Kepler par M. Wolfers : on en discute la valeur au point de vue des applications.

A la suite de la communication de M. Caillet présentée dans la dernière séance, [barré : M. Y.V. a voulu se rendre] M. Y.V a voulu se rendre compte exactement de l'état de la question soulevée par M. Caillet. Il a calculé de son côté la formule sur laquelle la table XI de la Csse des Temps [Connaissance des temps] pour 1863 aura sans doute été calculée ; car l'application numérique de cette formule s'est trouvée d'accord avec la dite table. Or la formule dont il s'agit résulte d'un développement en série, duquel on a dû rejeter tous les termes de l'ordre des troisièmes différences que l'on néglige et des ordres supérieurs. La formule employée était donc correcte. Passant aux exemples présentés pages 411 et 412, M. Y.V estime qu'il aurait été bon d'y faire figurer les caractéristiques des logarithmes, sans lesquelles on sera obligé de recourir à un calcul mental, pour éviter les erreurs : il croit encore que l'un des exemples aurait pu être réservé au cas de l'interpolation rétrograde et qu'il conviendrait, pour ce cas, d'expliquer que le logarithme à prendre dans la colonne des différences des distances lunaires, est celui qui précède la distance tabulaire à laquelle on compare la distance observée : on éviterait l'erreur que le manque de précaution à cet égard pourrait faire commettre, si les logarithmes de la colonne des différences étaient interlignés, comme le sont les différences dans les tables du soleil ; enfin, il faudrait faire remarquer que l'on doit se servir de la table XI, dans les deux cas d'interpolation directe et rétrograde, sans avoir égard au signe du résultat fourni par la première approximation ou de la partie proportionnelle à laquelle elle se réduit.

Un rapport verbal est présenté au nom de la commission chargée d’examiner les observations de l'éclipse de soleil du 31 Décembre 1861 faites à St Louis du Sénégal et à Gorée par MM. Les lieutenants de vaisseau Vallon, Ribel [Ribell], de Marteville, du Taillis [Dutaillis], de M. le Cape de génie en chef Poulain (commissaires MM. A' Mathieu, Laugier et Yvon Villarceau).

Les observateurs, malheureusement, n'étaient pas pourvus d'instruments spéciaux : ceux de la station de St Louis disposaient seuls d'un télescope. Bien que l'éclipse ne fût pas totale en cette localité, il a été cependant possible d'y faire des observations utiles. La commission signale deux observations dignes d'intérêt : l'une faite à St Louis se rapporte à une protubérance dont les aspects successifs comparés au mouvement relatif de la Lune sur le disque du soleil ont laissé dans l'esprit des observateurs la conviction que la protubérance aperçue est l'effet d'un amas de nuages solaires. L'autre observation faite à Gorée concerne les franges noires. Ces franges ont été reproduites sur un dessin en vraie grandeur, telles qu'elles apparurent un instant avant l'occultation sur un mur blanc vertical sensiblement dirigé de l'Est à l'Ouest. Il serait à désirer que l'orientation du mur fût plus exactement précisée, que l'on fournit quelques indications sur la vitesse de déplacement des franges et sur leur réapparition après la fin de l'éclipse totale, si elles se sont reproduites dans cette circonstance.

M. l'amiral Mathieu se charge de remercier M. le Ministre de la Marine de l'intéressante communication des observateurs de St Louis et de Gorée.

Le sécrétaire Yvon Villarceau

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1860-1867 (copies)
Citer ce document “Procès-verbal de la séance du 19 mars 1862”, 1862-03-19, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 15 décembre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/10274
FR751142302_006_020488_A.jpg
FR751142302_006_020489_A.jpg