Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 31 mai 1871

Title Procès-verbal de la séance du 31 mai 1871
Rédacteur Yvon Villarceau, Antoine Joseph François (1813-1883)
Contexte Registre 1868-1874 (copies)
Date 1871-05-31
Identifier C1868_1874_183
Format 26 x 38,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription Procès-verbal de la Séance du 31 mai 1871
Présidence de M. Ls Mathieu

Le procès-verbal de la séance précédente (12 avril) est lu et adopté.
M. le Président expose les difficultés qui se sont opposées à ce que le Bureau continuât à tenir des séances depuis le milieu du mois d'avril.
Les poursuites et les menaces des agents de la commune ont obligé plusieurs des membres du Bureau à quitter Paris. En dernier lieu, l'état de guerre ne permettait pas à ceux qui sont restés, de quitter leur domicile, ou celui qui leur servait de refuge.
Le gouvernement de la République ayant mis un terme à ce désastreux état de choses, le Bureau continuera de tenir ses séances comme par le passé.
M. Laugier annonce que la copie des phénomènes (etc.) pour l'année 1873 a été remise depuis plusieurs mois à l'Imprimerie ; il pense que l'impression est très avancée. Quant aux calculs relatifs aux mêmes objets, pour la Conssance des Temps pour 1874, ils sont bien près d'être terminés.
M. Laugier remettra prochainement à l'Imprimerie les tableaux des observations faites pour la détermination des méridiens fondamentaux à Panama, Yokohama, Shangaï et Pondichéry.
M. Yvon Villarceau fait part au Bureau de la mort de M. le Cdant Servier, l'un des calculateurs titulaires, décédé à Lons-le-Saulnier, dans les premiers jours du mois d'avril ; Il en a informé officiellement le Ministre de l'Instruction publique.
Le sécrétaire rappelle que le Bureau a ajourné au retour à Paris des membres absents, les réclamations à adresser au Ministre pour obtenir le paiement de leurs traitements pendant le siège de Paris : Il fait observer qu'on ne peut tarder davantage à réclamer le paiement des traitements des calculateurs titulaires : MM. M. Servier, Picqué et Bouchet.
M. Delaunay fait remarquer qu'en effet la situation de ces calculateurs est toute autre que celle des membres titulaires qui étaient absents de Paris, pendant le Siège. Les deux premiers habitent la province ; ils y ont continué leurs travaux habituels, et le troisième qui a quitté Paris avec l'autorisation de M. Mathieu et n'a pu y rentrer à cause de l'Investissement, n'en a pas moins continué en province les travaux de calcul qu'il eût effectués à Paris.
M. Mathieu distribue aux membres présents un exemplaire de la Connaissance des temps pour 1872.
M. Laugier fait hommage au Bureau d'un exemplaire des œuvres de Condorcet publiées par MM. O. Connor [O’Connor] gendre de Condorcet et Fr. Arago. Cet ouvrage se compose de douze volumes In-8°.
Le Bureau offre ses remerciements à M. Laugier.
M. Delaunay annonce qu'il a fait auprès de M. Gauthier Villars l'acquisition d'un grand nombre d'anciens ouvrages astronomiques, pour la Bibliothèque et aux frais de l'observatoire.
M. Yvon Villarceau annonce la perte que vient de faire l'Observatoire de l'un de ses principaux instruments de géodésie. Les gens de la commune ont tenté, dans la nuit du 23 au 24 mai, d'incendier l'observatoire, et ils n'ont réussi qu'à brûler les caisses contenant le cercle méridien de Rigaud et le porte microscope du cercle méridien d'Eichens. Ces deux appareils qui avaient été déposés dans une pièce au Rez-de-Chaussée, ont été mis à peu près hors de service : plusieurs pièces métalliques sont fondus ou brisées. Une pendule astronomique parait avoir échappé au désastre : la caisse en a été brûlée et la boite bien que profondément atteinte, a dû protéger le mouvement.
M. Yvon Villarceau avait cru mettre en sureté divers papiers scientifiques contenant des mémoires inédits, et plusieurs centaines de pages de chiffres, en les déposant auprès de ses instruments. Les feuillets supérieurs ont seuls été carbonisés ; les secours ayant été apportés avant que le feu eût terminé ses ravages.
La destruction du cercle de Rigaud n'est pas une simple perte matérielle, attendu que l'Instrument employé dans les expéditions géodésiques de 1864 à 1870 avait été complètement étudié et reconnu d'une précision dont il existe peu d'exemples.
Le sécrétaire
Yvon Villarceau
Type de document Procès-verbal
Président de la séance Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1868-1874 (copies)
Citation “Procès-verbal de la séance du 31 mai 1871”, 1871-05-31, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le June 20, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/10756
FR751142302_006_020973_A.jpg
FR751142302_006_020974_A.jpg
FR751142302_006_020975_A.jpg