Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 22 juillet 1874

Titre Procès-verbal de la séance du 22 juillet 1874
Contexte Registre 1874-1881 (copies)
Date 1874-07-22
Rédacteur Yvon Villarceau, Antoine Joseph François (1813-1883)
Identifiant C1874_1881_012
Format 26 x 38,5 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription Procès-verbal de la séance du 22 Juillet 1874
Présidence de M. Faye.

Le procès-verbal de la séance précédente est lu et adopté.
Le Bureau reçoit : 1° le Général-Bericht de l'association géodésique internationale, pour 1873 ; 2° la publication de l'Institut géodésique de Prusse 1867-72, 3° les observations d'Astronomie géodésique faites en Prusse de 1857 à 1866.
Le secrétaire donne lecture d'une lettre de M. Janssen, annonçant que le gouvernement met à la disposition du Bureau les logements qu'occupaient MM. Roulin et Lecomte au palais de l'Institut.
Le secrétaire communique également une lettre de M. Ibrahim Esmatt, qui attend avec impatience le moment de participer aux observations d'astronomie géodésique. Le secrétaire demande si la commission peut faire espérer que le Bureau obtiendra prochainement l'autorisation d'établir les instruments dans le jardin du Luxembourg : un membre de la commission répond qu'on ne peut pas prévoir de solution prochaine.
M. le Cap. Perrier envoie ses états de service.
M. le Ct Mouchez effectue la remise de ses états de service.
Le secrétaire a reçu de M. de la Roche-Poncié l'avis que ses états de service seront déposés à son prochain retour à Paris.
M. Loewy signale l'existence de fautes dans la Connaissance des temps pour 1875 : la copie remise à l'imprimerie ne contenait pas les oppositions et quadratures des planètes, le compositeur y a pourvu en reproduisant les oppositions et quadratures de 1874.
Cette erreur est jugée sans importance et sera signalée par un erratum.
La question de nomination des adjoints est reprise.
M. l'Al Paris craint que la nomination de M. Leveau ne soulève des difficultés, à cause de sa situation à l'observatoire ; en introduisant dans le Bureau des fonctionnaires de l'Observatoire, on justifierait cette critique que ce n'est pas le Bureau qui fait la Connaissance des temps mais l'Observatoire. [en marge : M. Faye dit que, dans l'état actuel des choses, le Bureau, pour ce qui concerne l'Astronomie, ne peut se recruter qu'à l'Observatoire. Y.V.]
Le secrétaire insiste sur la nécessité de donner un adjoint à M. Loewy ; quant à la critique invoquée par M. [barré : ce dernier] M. l'Al Pâris, il n'en doit pas être tenu compte, attendu que l'on pourrait la retourner en disant que les travaux astronomiques de l'Observatoire sont exécutés ou au moins dirigés par le Bureau des Longitudes, si l'on remarque que MM. Le Verrier, Delaunay membres du Bureau sont devenus directeurs de l'observatoire et que deux autres de ses membres sont chefs de service dans ce même établissement. Il ne croit pas qu'on puisse proposer une autre personne aussi capable que M. Leveau de seconder M. Loewy, pour les calculs de la Connaissance des temps. Quant aux observations, il verrait avec regret qu'aucun établissement astronomique ne songeât à s'adjoindre M. Rozé qui se présente dans des conditions exceptionnelles de position et d'aptitude.
M. Loewy partage les scrupules de M. l'Al Pâris.
M. Mouchez trouve que ces scrupules manquent de fondement et appuie l'opinion de M. Villarceau.
En conséquence de la divergence des opinions, M. le Président ajourne la discussion relative à la nomination des adjoints.
M. Janssen confirme les indications contenues dans sa lettre au secrétaire, le Bureau décide que MM. l'Al Paris et Bréguet s'occuperont de la question des logements vacants à l'Institut, dès que le décret qui en attribuera la disposition au Bureau aura paru dans l'Officiel.
On revient sur la question financière : M. le Président est chargé de s'entendre sous ce rapport avec M. Dumesnil [Du Mesnil].
M. Janssen annonce que la commission du budjet admet et proposera que les nouveaux membres du Bureau qui ne reçoivent actuellement que 3000fr de traitement, en recevront 5000 à partir du 1er Janvier 1875. M. Janssen annonce en outre qu'il est désigné pour succéder à M. Puiseux au point de vue du traitement total et que, dans l'intérêt de la science astronomique, il est disposé à se désister de l'accroissement de son traitement jusqu'à la fin de 1874 en faveur de la création d'une médaille de 150fr, qui serait décernée pendant 5 ans au meilleur travail d'astronomie physique, soumis au Bureau par des savants Français ou étrangers.
La proposition de M. Janssen est mise aux voix et adoptée : le Bureau demandera au ministre l'autorisation d'accepter le don de M. Janssen.
Le Secrétaire
Yvon Villarceau
Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1874-1881 (copies)
Citer ce document “Procès-verbal de la séance du 22 juillet 1874”, 1874-07-22, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 11 décembre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/10933
FR751142302_006_021212_A.jpg
FR751142302_006_021213_A.jpg
FR751142302_006_021214_A.jpg