Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

29 frimaire 105

Title 29 frimaire 105
Rédacteur inconnu
Contexte Cahier 1795-1797
Date 1796-12-19
Membres présents La Lande, Jérôme de (1732-1807); Lagrange, Joseph-Louis (1736-1813); Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827); Messier, Charles (1730-1817); Fleurieu, Charles-Pierre Claret de (1738-1810); Buache de La Neuville, Jean-Nicolas (1741-1825); Caroché, Noël-Simon (1740-1813); Bouvard, Alexis (1767-1843);
Identifier O1795_1797_115
Format 19 x 22,6 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

105e assemblée

29 frimaire an V

[19 décembre 1796]

 

Lalande observe qu'on a mis dans la Connaissance des tems de 1799 un long mémoire dont les dernières lignes prouvent qu'il est inutile.

M. Ellis[1] arrivé de Londres rapporte que notre lunette méridienne de Ramsden est finie.

Lalande a présenté le reçu de Van Prat [Van Praet] pour la Connaissance des tems.

Fleurieu a communiqué les tables des longitudes envoyées par d'Agelet[2] en 1788, et qui sont dans le Voyage de La Pérouse[3], dont le 4e volume s'imprime actuellement.

 

[Signatures] Lalande, Lagrange, Laplace, Messier, Fleurieu président, Buache, Caroché, Bouvard.



[1] Il se pourrait bien agir de Georges Ellis (1745-1815), littérateur et pamphlétaire britannique, qui attaqua particulièrement le ministre Pitt, et qui accompagna en l'an V lord Malmesbury dans sa mission en France.

[2] Joseph Lepaute d'Agelet (1751-1788), neveu des horlogers parisiens Lepaute, vint à Paris en 1768 comme élève de Lalande. En mars 1773, il est attaché comme astronome à l'expédition de Kerguelen dans les mers australes, observant les longitudes, les marées, les variations de l'aiguille aimantée… Rentré en août 1774, il reprit ses travaux astronomiques à l'observatoire de l'Ecole militaire, où il fut nommé professeur de mathématiques (1777). Elu membre de l'Académie des sciences en janvier 1785, il commença le grand catalogue d'étoiles faibles que les Lalande poursuivirent jusqu'en 1801 (l'Histoire céleste française). Il travailla aux Connaissances des temps de 1785 à 1792, calcula un grand nombre d'éclipses du soleil, et fut enfin désigné pour prendre part à l'expédition de La Pérouse. Il quitta Paris en juin 1785 et disparut avec ses compagnons d'infortune.

[3] Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse (1741-1788), chargé en 1782 de détruire les forts de la compagnie anglaise de la baie d'Hudson, puis responsable de la grande expédition décidée par le gouvernement de Louis XVI pour compléter les découvertes de Cook et Clarke, faire rechercher le passage du Nord-Ouest et reconnaître les côtes du Japon, de la Nouvelle-Hollande et les îles Salomon. Les instructions furent rédigées par Fleurieu, et la Boussole et l'Astrolabe (sous les ordres de Fleuriot de Langle) quittèrent Brest en août 1785, emmenant de nombreux dont d'Agelet, Bernizet… Après avoir passé le cap Horn, les îles Sandwich, les mers du Japon, Sakhaline, le Kamtchatka d'où Lesseps fut envoyé avec journaux et notes vers Paris, l'expédition disparut après son escale Botany-Bay en janvier 1788, échouée à Vanikoro.

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Fleurieu, Charles-Pierre Claret de (1738-1810)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Commentaires Partie centrale du recto du 33e feuillet. Même vue que la précédente
Collection Cahier 1795-1797
Citation “29 frimaire 105”, 1796-12-19, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le August 25, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/115
FR751142302_006_000077_A.jpg