Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 7 février 1821

Titre Séance du 7 février 1821
Contexte Volume 1821-1828
Date 1821-02-07
Rédacteur inconnu
Membres présents Lalande, Jean-Michel-Jérôme Lefrançais de (1766-1839); Burckhardt, Johann Carl (1773-1825); Arago, François (1786-1853); Poisson, Siméon-Denis (1781-1840); Breguet, Abraham-Louis (1747-1823); Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822); Sédillot, Jean-Jacques Emmanuel (1777-1832); Lerebours, Noël-Jean (1762-1840); Bouvard, Alexis (1767-1843); Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839); Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome); Lenoir, Etienne (1744-1832); Rossel, Elisabeth-Paul-Edouard de (1765-1829);
Identifiant O1821_1828_009
Relation C1814_1827_372
Format 17,8 x 24,1 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 7 février 1821

 

On lit une lettre de M. Gambard qui se plaint de l'inaction où il est réduit par l'obstination de M. Blanpain à lui refuser l'entrée des salles d'observations. Il n'a appris la découverte de la comète que par le journal de Marseille.

M. Bouvard lit une lettre de M. Pons qui a découvert la comète le 21 janvier, comme M. Nicollet. Ses lunettes lui ont montré les mêmes apparences qu'on a vues à Paris. Il se plaint amèrement du climat de Marlia, près de Lucques. L'observatoire est dans un lieu très marécageux.

M. Plana donne des détails sur l'éclipse du 7 septembre. Il a trouvé pour l'erreur des tables en longitude 0'', 11'' et 17''. L'observatoire de Turin est achevé ; on attend que les murs soient plus secs pour y placer les instruments.

M. Bouvard consulte le Bureau des longitudes sur la quantité dont il est probable que la lune a déjà mordu sur le soleil lorsqu'on estime le commencement de l'éclipse. M. Arago propose une expérience sur des disques.

M. Bouvard avertit que le ministre de l'Intérieur a pris, sur les 10000 francs destinés à acquérir des instruments, le prix d'une boussole dont le gouvernement a fait présent à M. de Metternich. La boussole a coûté 900. Il ne reste donc que 9100 francs. Il demande qu'on s'occupe du mètre, pour savoir de quelle somme le Bureau peut disposer. La commission est invitée à donner des renseignements sur les instruments qu'il conviendrait de se procurer et sur la valeur de ce mètre.

 

[Etaient présents : Lefrançais, Burckhardt, Arago, Poisson, Breguet, Delambre, Sédillot, Lerebours, Bouvard, Prony, Mathieu, Lenoir, Rossel. « 13 présents », signé : de Prony.]

 

Il n'y a point eu de séance le 14.

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie (1982-….)
Collection Volume 1821-1828
Citer ce document “Séance du 7 février 1821”, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes , consulté le 19 septembre 2017, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/1521
FR751142302_006_001745_A.jpg
FR751142302_006_001746_A.jpg