Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du mercredi 22 février 1826

Title Séance du mercredi 22 février 1826
Rédacteur inconnu
Contexte Volume 1821-1828
Date 1826-02-22
Membres présents Bouvard, Alexis (1767-1843); Lalande, Jean-Michel-Jérôme Lefrançais de (1766-1839); Damoiseau de Montfort, Marie-Charles-Théodore (1768-1846 ; baron); Rossel, Elisabeth-Paul-Edouard de (1765-1829); Beautemps-Beaupré, Charles-François (1766-1854); Rosily Mesros, François Étienne de (1748-1832); Poisson, Siméon-Denis (1781-1840); Arago, François (1786-1853); Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827); Biot, Jean-Baptiste (1774-1862); Nicollet, Joseph Nicolas (1786-1843); Sédillot, Jean-Jacques Emmanuel (1777-1832); Lerebours, Noël-Jean (1762-1840); Lenoir, Etienne (1744-1832); Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839); Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome) ou Mathieu, Pierre Louis Aimé (1790-1870);
Identifier O1821_1828_270
Relation C1814_1827_628
Format 17,4 x 24,2 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du mercredi 22 février 1826

 

On lit le procès-verbal de la précédente séance : sa rédaction est adoptée.

M. Gambart envoie de Marseille un extrait des observations qu'il a faites dans la dernière quinzaine de janvier : ce sont des occultations d'étoiles, des immersions et émersions de satellites de Jupiter et des positions de la 5ème comète de 1825.

Un membre annonce que le lieutenant Forster ira sous peu dans l'hémisphère sud, pour y mesurer la longueur du pendule depuis l'équateur jusqu'au 60ème degré de latitude.

On parle des difficultés que pourra rencontrer le capitaine Sabine de degré qu'il propose de faire au Spitzberg.

Le Bureau reçoit plusieurs numéros du journal de M. Schumacher. A l'occasion d'un mémoire de M. Parstorf sur les taches du soleil que ce journal renferme, plusieurs membres discutent les diverses opinions qu'on a émises sur la constitution physique de cet astre. M. Laplace regarde la constance des taches comme une très forte objection contre les hypothèses d'Herschel. M. Arago rappelle les expériences de polarisation qu'il a faites et dont il lui paraît résulter que la partie lumineuse du soleil est gazeuse. Il ajoute que les phénomènes des facules s'expliqueraient très aisément dans la même supposition ; le rayonnement des corps solides et celui des gaz s'opèrent suivant des lois tout à fait différentes. Une surface gazeuse émet la même quantité de lumière dans tous les sens ; les parties du soleil vues obliquement, si elles sont gazeuses, doivent donc paraître plus vives que celles qui se présentent sous une incidence perpendiculaire. Dans la même hypothèse, les facules devraient s'affaiblir en se rapprochant du centre, or c'est ce qui arrive effectivement.

 

[Etaient présents : Bouvard, Lefrançais, Damoiseau, Rossel, Beautemps-Beaupré, de Rosily, Poisson, Aragon, Laplace, Biot, Nicollet, Sédillot, Lerebours, Lenoir, Mathieu, Prony. « Arrêté à 16 », signé : Rossel.]

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Rossel, Elisabeth-Paul-Edouard de (1765-1829)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1821-1828
Citation “Séance du mercredi 22 février 1826”, 1826-02-22, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le August 18, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/1777
FR751142302_006_002268_A.jpg
FR751142302_006_002269_A.jpg
FR751142302_006_002270_A.jpg