Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du mercredi 18 février 1829

Titre Séance du mercredi 18 février 1829
Contexte Volume 1829-1843
Date 1829-02-18
Rédacteur inconnu
Membres présents Lalande, Jean-Michel-Jérôme Lefrançais de (1766-1839); Biot, Jean-Baptiste (1774-1862); Beautemps-Beaupré, Charles-François (1766-1854); Rosily Mesros, François Étienne de (1748-1832); Arago, François (1786-1853); Damoiseau de Montfort, Marie-Charles-Théodore (1768-1846 ; baron); Nicollet, Joseph Nicolas (1786-1843); Bouvard, Alexis (1767-1843); Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome); Sédillot, Jean-Jacques Emmanuel (1777-1832); Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839); Poisson, Siméon-Denis (1781-1840); Lenoir, Etienne (1744-1832);
Identifiant O1829_1843_008
Relation C1827_1844_070
Format 17,8 x 24,2 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du mercredi 18 février 1829

 

On lit le procès-verbal de la précédente séance ; sa rédaction est adoptée.

M. Muller, major du Génie hanovrien présent à la séance, offre deux mémoires dont il est l'auteur. L'un est relatif à une certaine manière de monter les globes terrestres ; l'autre intitulé « Cosmosphère », fait connaître un nouvel instrument que l'auteur croit propre à calculer la latitude et la longitude à la mer. MM. Rossel, Bouvard et Mathieu sont chargés de les examiner et d'en rendre compte.

M. Poisson demande que la section d'astronomie se réunisse pour décider s'il n'y aurait pas lieu à procéder à la nomination d'un adjoint et dans le cas d'une décision positive, pour présenter des candidats : cette proposition est adoptée. La section fera son rapport à ce sujet mercredi prochain.

M. Arago annonce que M. de Humboldt lui a envoyé de Berlin un oculaire construit par un artiste de cette ville, nommé M. Duwe, et à l'aide duquel on peut observer la soleil sans verre coloré. Dans cet oculaire, la lumière de l'astre n'arrive à l'œil qu'après avoir été réfléchie sur trois petits miroirs de verre disposés deux à deux, de manière que les plans de réflexion sont rectangulaires. L'affaiblissement des rayons, d'après cette disposition, dépend évidemment de la polarisation préalable qu'ils reçoivent en se réfléchissant à la surface de chaque miroir.

M. Arago donne de nouveaux détails sur les observations d'intensité et d'inclinaison qu'il a faites depuis quelques années. La variation journalière d'inclinaison n'est pas suffisante pour expliquer les changements d'intensité qu'on déduit de l'observation de l'aiguille horizontale ; ainsi le magnétisme absolu du globe est variable dans le même lieu aux différentes heures du jour.

 

[Etaient présents : Delalande, Biot, Beautemps-Beaupré, de Rosily, Arago, Damoiseau, Nicollet, Bouvard, Mathieu, Sédillot, Prony, Poisson, Lenoir. « Arrêté à 13 », signé : Beautemps-Beaupré.]

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Beautemps-Beaupré, Charles-François (1766-1854)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1829-1843
Citer ce document “Séance du mercredi 18 février 1829”, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 24 novembre 2017, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/1929
FR751142302_006_002607_A.jpg
FR751142302_006_002608_A.jpg
FR751142302_006_002609_A.jpg