Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 8 juin 1831

Titre Procès-verbal de la séance du 8 juin 1831
Contexte Volume 1829-1843
Date 1831-06-08
Rédacteur inconnu
Membres présents Mathieu, Claude-Louis (1783-1875 ; astronome); Arago, François (1786-1853); Lalande, Jean-Michel-Jérôme Lefrançais de (1766-1839); Freycinet, Louis de (1779-1842); Damoiseau de Montfort, Marie-Charles-Théodore (1768-1846 ; baron); Poisson, Siméon-Denis (1781-1840); Bouvard, Alexis (1767-1843); Nicollet, Joseph Nicolas (1786-1843); Lerebours, Noël-Jean (1762-1840); Savary, Félix (1797-1841); Sédillot, Jean-Jacques Emmanuel (1777-1832); Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839);
Identifiant O1829_1843_129
Relation C1827_1844_188
Format 17,9 x 24 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Procès-verbal de la séance du 8 juin 1831

 

On lit le procès-verbal de la précédente séance : il est adopté.

Le Bureau reçoit la Bibliothèque universelle pour le mois d'avril 1831.

M. d'Argout[1] écrit qu'il consent à la nomination d'un astronome adjoint de l'observatoire de Marseille sous la condition que le Bureau des longitudes prélèvera sur son budget les 1500 francs nécessaires au traitement de l'adjoint dont il s'agit. Le ministre ajoute : il est bien entendu que ce traitement sera servi par le Bureau jusqu'à l'extinction de la pension de M. Blanpain.

Après une discussion approfondie, on arrête que le secrétaire écrira au ministre pour lui représenter que le Bureau ne pourrait pas s'engager à payer indéfinitivement [sic] les 1500 francs nécessaires au traitement de l'adjoint, mais que sans constituer une nouvelle place, il fera faire temporairement les observations les plus urgentes de manière à donner à M. Gambard tous les moyens d'utiliser son zèle.

On communique une lettre de M. Cauchoix sur quelques arrangements qu'il serait nécessaire de prendre pour hâter les essais définitifs des lunettes. Cette affaire est renvoyée aux astronomes qui demeurent à l'Observatoire.

 

[Etaient présents : Mathieu, Arago, Delalande, Freycinet, Damoiseau, Poisson, Bouvard, Nicollet, Lerebours, Savary, Sédillot, Prony. « Arrêté à 12 », signé : de Freycinet.]



[1] Antoine Maurice Apollinaire, comte d'Argoult (1782-1858), fut ministre du Commerce et des Travaux publics du 13 mars 1831 au 31 décembre 1832, et eut à ce titre la tutelle administrative du Bureau des longitudes de mars 1831 à octobre 1832. Il fut notamment l'auteur de l'ordonnance du 1er juillet 1832 relative à l'organisation de l'administration des Ponts et Chaussées qui réduit les pouvoirs de son directeur. Il fut ensuite ministre de l'Intérieur de décembre 1832 à avril 1834, ayant en charge l'application d'une loi de juin 1833 aux origines de la décentralisation, sur l'organisation et les attributions des conseils généraux.

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Freycinet, Louis de (1779-1842)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1829-1843
Citer ce document “Procès-verbal de la séance du 8 juin 1831”, 1831-06-08, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 22 octobre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/2049
FR751142302_006_002886_A.jpg
FR751142302_006_002887_A.jpg
FR751142302_006_002888_A.jpg