Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 11 décembre 1844

Titre Séance du 11 décembre 1844
Contexte Volume 1844-1853
Date 1844-12-11
Rédacteur Arago, François (1786-1853)
Membres présents Arago, François (1786-1853)
Identifiant O1844_1853_065
Relation C1827_1844_873
Format 17,4 x 23,8 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 11 décembre 1844

[Arago rédige]

On lit le procès-verbal de la séance précédente : il est adopté.

Le Bureau reçoit : les Ephémérides de Milan pour 1845 ; les Annales maritimes et coloniales, numéro 11, novembre 1844 ; le numéro 521 des Nouvelles astronomiques de M. Schumacher ; des observations faites en décembre 1839 de la marche de la comète par MM. Peters et Otto Struve ; les résultats des observations de l'étoile Polaire faites au cercle vertical par M. Peters ; la détermination des positions géographiques de Novgorod, Moscou, Riazan, Lipetsk, Voronêje et Toula par M. Struve ; les résultats des opérations astronomiques et géodésiques faites de 1816 à 1819 par M. W. Struve ; les résultats de l'expédition chronométrique exécutée en 1843 pour déterminer la différence de longitude entre Poulkova et Altona par M. W. Struve.

M. Chazallon adresse une note sur des erreurs qui, d'après lui, se sont glissées dans la Connaissance des temps, concernant les coefficients des plus grandes marées. Le Bureau décide que l'errata de M. Chazallon sera examiné par M. Largeteau.

M. Faye a terminé ses calculs sur l'orbite elliptique de la comète découverte au Collège romain. Le temps de la révolution est définitivement de 5 ans 5 mois ½, ou plus exactement de 1993 jours. Les observations sont représentées par l'orbite de M. Faye avec une précision remarquable.

On discute le phénomène des marées à l'occasion du dernier travail de M. Chazallon.

M. Largeteau annonce que M. Gaudin, calculateur, est absent depuis deux mois et demi. Cette absence, si elle se prolongeait encore, pourrait amener des retards fâcheux dans la publication de la Connaissance des temps et nuire à l'exactitude des calculs. M. Largeteau écrira à M. Gaudin pour l'inviter à Paris et à fournir, sans retard, les calculs arriérés. M. Gaudin sera averti que s'il ne se rendait pas à l'invitation qui lui est adressée, le Bureau se trouverait dans la triste nécessité de pourvoir à son remplacement.

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1844-1853
Citer ce document “Séance du 11 décembre 1844”, 1844-12-11, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 20 août 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/2769
FR751142302_006_004218_A.jpg
FR751142302_006_004219_A.jpg
FR751142302_006_004220_A.jpg
FR751142302_006_004221_A.jpg