Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du mercredi 30 octobre 1850

Title Séance du mercredi 30 octobre 1850
Creator inconnu
Contexte Volume 1844-1853
Date 1850-10-30
Identifier O1844_1853_385
Relation C1845_1859_305
Format 17,6 x 23,7 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Type Manuscrit; Text; Procès-verbal;
Description

Séance du mercredi 30 octobre 1850

 

On lit le procès-verbal de la séance précédente : il est adopté.

Le Bureau reçoit les numéros 734 et 735 des Nouvelles astronomiques.

M. Arago revient sur les considérations qu'il avait présentées dans la dernière séance touchant la visibilité accidentelle du disque entier de Vénus et du disque de la lune dans les éclipses du soleil. Après un examen attentif de toutes les circonstances du phénomène, M. Arago pense que cette visibilité est due à la lumière cendrée.

Il est donné lecture d'une lettre de M. le ministre de l'Instruction publique à M. Arago. Cette lettre est relative à la demande d'indemnité faite par M. Winnerl à raison des modifications qu'il aurait apportées à la construction de sa maison dans l'intérêt du service de l'Observatoire.

M. Mathieu lit la réponse que M. le président du Bureau a faite le 10 avril 1850 à M. le ministre de l'Instruction publique à l'occasion de cette affaire.

Le Bureau pense, après discussion, que cette réponse qui résume très exactement la question, doit être de nouveau mise sous les yeux du ministre conjointement avec un extrait du procès-verbal constatant que la réclamation de M. Winnerl a été remise entre les mains de l'avoué du ministère.

A l'occasion d'un projet de M. le ministre des Travaux de comparer entre elles les différentes mesures de longueur et de poids, M. Arago présente quelques observations sur l'inconvénient qu'il y aurait de laisser pendant un très long temps les mesures étalons de l'Observatoire entre les mains des commissaires nommés par le ministre.

M. Arago annonce qu'en faisant dépouiller les procès-verbaux du Bureau, il a trouvé la preuve que M. Libri a demandé au Bureau la permission d'emporter les manuscrits d'Hevelius. On lit en effet dans le procès-verbal du 16 novembre 1836 le passage suivant : « M. Libri écrit au Bureau pour demander l'autorisation d'emporter successivement les manuscrits qui contiennent la correspondance d'Hevelius et les lettres des missionnaires. M. Daussy est autorisé à confier ces volumes à M. Libri. »

Il est question d'un mémoire de MM. de la Provostaye et Desains sur le pouvoir rotatoire qu'exercent sur la chaleur une dissolution de camphre et d'essence de térébenthine de dosage connu et les dissolutions sucrées.

M. Brunner présente au Bureau un niveau et un instrument propre à mesurer la déclinaison absolue.

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1844-1853
Citation “Séance du mercredi 30 octobre 1850”, 1850-10-30, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le March 2, 2021, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/3083

Relations entre contenus

FR751142302_006_005130_A.jpg
FR751142302_006_005131_A.jpg