Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 8 Xbre 1880

Titre Séance du 8 Xbre 1880
Rédacteur Bréguet, Louis-François-Clément (1804-1883)
Contexte Volume 1876-1880
Date 1880-12-08
Membres présents Bréguet, Louis-François-Clément (1804-1883); Faye, Hervé (1814-1902);
Identifiant O1876_1880_284
Relation C1874_1881_352
Format 19,3 x 30,4 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 8 Xbre 1880

Présidence M. Faye

Le procès verbal de la séance précédente est lu et adopté.

Le bureau reçoit

1° n° 22 (29 9bre 1880) Comptes rendus

2° n° 49 Journal Général de l'Instruction publique

3° n° 149 Circular zum Berliner

4° n° 2349 Astronomische Nachrichten

5° Mémoire de Washington, sur la vitesse de la lumière envoyé par la direction du Bureau de Navigation

6° Lettre du Ministre provoquant l'inventaire du mobilier

Discussion à l'occasion des longitudes du Brésil. M. Loewy lit un rapport à l'occasion d'un tableau sur les comètes, qu'il pense devoir être inséré dans [barré : l'Annuaire] la Connaissance des temps. Les conclusions sont adoptées.

Une discussion prend place entre M. Tisserand, Loewy et Villarceau. Le rapport est adopté.

M. Villarceau parle sur le Isochronisme presque parfait de son régulateur.

Il propose au bureau de faire un mécanisme où son régulateur soit adopté, au moyen duquel on pourrait faire des études sur la pesanteur. Le rouage mû par un ressort, pourrait être placé sous un récipient, et là être soumis à divers températures, ainsi qu'à diverses pressions

Relativement à une demande de crédit pour le travail proposé par M. Loewy, M. Janssen pense qu'il ne faudrait faire cette demande maintenant, parce que nous en avons déjà [barré : faites] des demandes pendante, qu'il vaut mieux attendre, et commencé néanmoins le travail ce qui ne présente aucun inconvénient ; avec les reliquats n'engageant à rien. [barré : On] Quelqu'un pense que l'on ne doit pas commencer le travail puisque l'on n'a pas d'argent. Une discussion prend place à ce propos entre M. Janssen et quelques membres

Le Colonel Perrier parle d'une lettre de M. Trépied dans laquelle il lui dit qu'il a trouvé un emplacement à Alger, près de la Colonne Voirol. Un plan du terrain est joint à la lettre.

Le Colonel Perrier, parle de l'ancienne base de Melun, qui dit-il ne peut plus servir, à cause des constructions qui ont été faites depuis le temps, et des arbres qui ont poussé et obstruent la vue. Il s'agit d'en refaire une autre, ce dont il va s'occuper, qui aurait 7 kilom.

Levée à 4h½

Le Sécrétaire

L Breguet

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1876-1880
Citer ce document “Séance du 8 Xbre 1880”, 1880-12-08, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 21 mars 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/3530
FR751142302_006_006277_A.jpg
FR751142302_006_006278_A.jpg