Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 27 janvier 1886

Title Bureau des Longitudes - Séance du 27 janvier 1886
Rédacteur Tisserand, Félix (1845-1896)
Contexte Volume 1886-1890
Date 1886-01-27
Membres présents Loewy, Maurice (1833-1907); Brunner, Emile (1834-1895); Tisserand, Félix (1845-1896); Fizeau, Hippolyte (1819-1896); Abbadie, Antoine d' (1810-1897); Faye, Hervé (1814-1902); Mouchez, Ernest (1821-1892); Bonnet, Ossian (1819-1892); Cloué, Georges Charles (1817-1889); Bouquet de La Grye, Anatole (1827-1909); Perrier, François (1835-1888); Pâris, Edmond (1806-1893); Janssen, Pierre Jules César (1824-1907);
Identifier O1886_1890_007
Format 17,2 x 25 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Bureau des Longitudes – Séance du 27 Janvier 1886.

Présidence de M. Faye.

Le Procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit :

Comptes-rendus, N° 3,

Bulletin administratif, N° 684,

Nature, N° 847,

Astron. Nachr., Nos 2705-6,

Washington Observations 1882, Appendice I,

[barré : Or] As. Hall, orbite de [Iaper ?].

Circulaire de Vienne, N° 58,

Astronomical Papers, T. 2, part. 3 et 4. Vitesse de la lumière.

Bulletin of the U.S.Geological Survey, Nos 7 – 14.

M. Bischoffsheim écrit au Bureau, et lui communique deux lettres de M. Perrotin et de M. Gauthier-Villars.

Il s'agit de savoir, relativement aux publications de l'observatoire de Nice, si les épreuves doivent être soumises au Bureau ; en second lieu, doit-on publier des fascicules isolés, qui seront réunis ensuite en volumes ?

M. Loewy dit qu'il n'y a pas urgence à publier immédiatement les fascicules du volume de préparation ; les observations contenues dans ce volume ont été publiées pour la plupart, dans les comptes-rendus, ou ailleurs.

On décide après discussion :

1° que, d'une manière générale, les épreuves seront soumises en dernier lieu au Bureau, qui donnera son visa avant l'impression.

2° qu'on publiera ultérieurement le tome I des Annales, contenant une introduction historique, et la description de l'observatoire de Nice, et de ses instruments, ainsi que les cartes des environs, préparés par les soins de M. le Colonel Perrier.

3° que les trois fascicules [barré : du tome] qui sont actuellement chez M. Gauthier-Villars, ne paraîtront pas isolément, mais formeront le tome 2 des Annales ; une légende placée en tête de ce volume indiquera que, très prochainement, on fera paraître le tome I, avec la Description de l'Observatoire.

M. Tisserand communique au Bureau une analyse qu'il a faite d'un Mémoire de M. Neison, contenu dans le Tome 48 des Mémoires de la Société Royale astronomique de la Lune faites à Greenwich, de 1862 à 1877 ; et incidemment les observations antérieures ; il s'occupe surtout des inégalités à longue période provenant de l'action de Vénus ; après avoir constaté que les valeurs des coefficients obtenues par la théorie de Hansen, ou par celles de Delaunay, ne permettent pas de représenter exactement les observations, l'Auteur trouve un terme périodique qui permet de satisfaire assez exactement à l'ensemble des observations ; mais, ce terme est purement empirique, et n'a aucun rapport avec la théorie. Dans le cours de son travail, M. Neison adresse certaines critiques aux Mémoires de M. Delaunay, publiés dans les Additions à la Connaissance des temps de 1862 et 1863 ; bien que la valeur de ces critiques se trouve atténuée par ce fait que M. Neison a commis lui-même quelques erreurs, ainsi que l'a montré récemment M. Gogou [Gogu], M. Tisserand dit qu'il compte examiner prochainement en détail les objections de M. Neison, pour chercher à voir jusqu'à quel point elles sont fondées.

M. le Colonel Perrier parle des travaux récents de M. Desforges [Defforges] sur le pendule ; cet officier a étudié l'influence des vibrations du support, et il a constaté qu'elle suit la formule de M. Peirce ; il s'est occupé ensuite de l'erreur provenant [barré : de] <du mode> d'éclairage des [couteaux ?] ; il a trouvé que les [couteaux ?] clairs sur fond obscur ne valent rien ; il a examiné ensuite la question de l'allongement du pendule pendant les oscillations ; l'erreur qui provient de là est des plus faibles.

M. Desforges a trouvé qu'on peut faire disparaître toutes les causes d'erreur, en employant deux pendules de même poids, de longueur différente, convenablement placées ; c'est là la base des nouvelles mesures que M. Desforges va entreprendre.

M. Perrier donne, pour Paris les longueurs suivants du pendule à secondes, obtenues par divers observateurs :

Borda

0m,993 847

Biot

0,993 865

Borda corrigé par Peirce

0,993 938

Biot, id.

0,993 933

Peirce

0,993 938

Desforges, pendule

0,993 942

" , pendule lourd

0,993 944

On peut prendre comme moyenne 0m,993 94, d'où l'on conclut g = 9m,8098.

M. Bouquet de la Grye dit qu'il a fait déjà plusieurs fois des observations de pendule ; il avait le soin d'incruster le support dans un mur très épais, avec lequel il faisait corps ; dans ces conditions, il a cherché à voir l'effet produit sur le support [barré : le mur] par le balancement du pendule ; il n'a pas trouvé dans le mur la moindre trace d'oscillations.

M. Perrier croit que, même dans ce cas, il doit y avoir un effet sensible.

M. Bouquet de la Grye dit que c'est une question de masse ; celle du mur étant très grande, les oscillations doivent être insensibles.

MM. Janssen et Fizeau pensent que c'est moins la masse que l'élasticité qui intervient.

M. Perrier rappelle une expérience [barré : curieuse qu'il a faite] curieuse bien connue ; on avait fixé deux pendules dans un mur de très grande masse ; l'un des pendules était mis en mouvement, tandis que l'autre était laissé en repos ; ce dernier a fini par se mettre en mouvement de lui-même.

M. Faye dit qu'il avait proposé un moyen de supprimer l'erreur provenant des oscillations du support ; ce moyen consistait dans l'emploi de deux pendules de même longueur, oscillant [barré : parallèlement, dans des se] dans des plans parallèles, en sens contraire, et passant en même temps par la verticale ; on aurait pu les maintenir en harmonie en employant l'électricité.

M. Bouquet de la Grye pense qu'on arriverait facilement à ce résultat par tâtonnements, sans avoir recours à l'électricité.

M. d'Abbadie rappelle qu'il y a environ 40 ans, il a vu chez M. Breguet deux pendules analogues à celui de M. Faye ; l'un des pendules, qui avait été laissé au repos, finit par se mouvoir en sens inverse de l'autre.

M. Perrier parle de la durée pendant laquelle oscille un pendule mis en mouvement, et abandonné ensuite à lui-même ; il y a intérêt à augmenter cette durée, et par suite, à employer des pendules lourds ; il voudrait arriver à faire osciller le pendule pendant 16 ou 18 heures.

M. Faye dit que, après avoir annulé l'effet provenant des oscillations du support, il avait proposé de supprimer la correction dûe à l'entraînement de l'air, et celle provenant de la viscosité, en opérant dans le vide ; il voulait aussi supprimer les couteaux, en se servant d'un fil pour suspendre le pendule ; on aurait raccourci le fil, et mesuré le raccourcissement.

M. Fizeau dit qu'en opérant dans le vide, [barré : on devra faire les] on dessèchera l'intérieur de la cloche ; dans ces conditions, le verre acquiert des propriétés électriques, d'où résultent des attractions qui peuvent durer plusieurs jours ; cela pourrait être une cause de perturbations.

[barré : La séance est levée à5h ½.

Le secrétaire,

F. Tisserand]

Sur la demande de M. Loewy, on discute de la question de l'employé auxiliaire, M. Thirion, qui avait été accordé temporairement à M. Farcy, pour l'aider à mettre de l'ordre dans la bibliothèque ; ce travail étant terminé, on décide que l'emploi de M. Thirion prendra fin le 31 Janvier prochain.

La séance est levée à 5h½.

Le secrétaire

F. Tisserand

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1886-1890
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 27 janvier 1886”, 1886-01-27, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le July 20, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4124
FR751142302_006_007255_A.jpg
FR751142302_006_007256_A.jpg
FR751142302_006_007257_A.jpg
FR751142302_006_007258_A.jpg