Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 19 décembre 1888

Title Bureau des Longitudes - Séance du 19 décembre 1888
Creator Tisserand, Félix (1845-1896)
Contexte Volume 1886-1890
Date 1888-12-19
Contributor Tisserand, Félix (1845-1896); Fizeau, Hippolyte (1819-1896); Mouchez, Ernest (1821-1892); Pâris, Edmond (1806-1893); Loewy, Maurice (1833-1907); Cloué, Georges Charles (1817-1889); Faye, Hervé (1814-1902); Cornu, Alfred (1841-1902); Bouquet de La Grye, Anatole (1827-1909); Janssen, Pierre Jules César (1824-1907);
Identifier O1886_1890_190
Relation O1886_1890_191
Format 17,3 x 24,7 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Type Manuscrit; Text; Procès-verbal;
Description

Bureau des Longitudes – Séance du 19 Décembre 1888.

Présidence de M. Faye.

Le Procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit :

Comptes-rendus N° 24

Bullet. admin. N° 833

Astr. Nachr. Nos 2869-71

Monthly Notices N° 1

Rapport du Directeur de l'Observat. de Washington pour 1888

Pickering. – Detection of new Nebulae by Photography

Essai sur le calendrier perpétuel par M. Marbeau.

On écrit au Ministre pour lui demander <l'autorisation> de [barré : faire] lui adresser ses présentations pour le renouvellement du Bureau.

On adresse des remercîments à M. Marbeau pour l'envoi de sa brochure.

M. Loewy prendra des renseignements à l'observatoire sur les télégrammes astronomiques qui auraient dû être envoyés au Bureau.

M. Gauthier-Villars a envoyé le compte des dépenses faites jusqu'à ce jour pour les impressions ; il s'élève à 10737f,02.

On revient sur le [barré : A propos du] rapport de Washington, [barré : on dit] qui n'indique pour une année que deux nuits très belles et 12 nuits bonnes ; on pense qu'à Nice le nombre des belles nuits est plus considérable. M. Hall n'a pas pu voir les canaux de Mars avec la grande lunette de Washington. M. Cornu fait remarquer que les conditions de visibilité de ces canaux ne sont pas les mêmes que celles des satellites de Mars.

On parle de la Note de M. Pickering sur les découvertes de nébuleuses par la Photographie. M. Faye rappelle les singuliers filaments lumineux signalés par MM. Henry entre certaines étoiles des Pléïades. Il dit qu'il a proposé depuis longtemps de photographier le Soleil au méridien ; on en conclurait aisément [barré : les diamètres du Soleil] l'obliquité de l'écliptique, etc…

Une discussion s'engage au sujet des observations de passage par l'ancienne méthode et par l'enregistrement électrique. M. Faye regrette que l'enregistrement ne soit pas encore appliqué dans tous les observatoires. M. Loewy dit que l'observation à l'enregistrement est moins fatiguante [fatigante], mais que le dépouillement est plus pénible ; il ajoute qu'avec l'enregistrement les personnes nerveuses ont une équation personnelle très forte ; <néanmoins il préfèrerait l'introduction de l'enregistrement>

M. l'Amiral Pâris parle de son essai de photographier l'heure, à propos du passage de Vénus.

M. le Colonel Bassot dit qu'il résulte de l'expérience recueillie dans plusieurs longitudes que l'enregistrement a de grands avantages ; l'erreur probable d'une observation est de 0s,06 ou 0s,07 au lieu de 0s,1 dans l'ancienne méthode ; de plus, on peut augmenter le nombre des fils. Les difficultés proviennent de l'organisation du dépouillement ; elles ont été surmontées aisément à Greenwich.

M. Faye dit qu'une commission devrait s'occuper de loin de la direction de l'Observatoire de Nice, en donnant des avis de temps à autre. Il lui semble qu'il conviendrait d'entreprendre à Nice, avec le bel instrument de Brunner, la détermination d'un petit nombre d'étoiles fondamentales, la pureté du climat permettrait de réunir de longues séries. Il y aurait peut-être lieu aussi de comparer les diverses méthodes que l'on peut employer pour la mesure des latitudes, observations dans le premier vertical, méthode de Talcott, ancienne méthode, etc.

MM. Cornu, Loewy et Tisserand prépareront une lettre à ce sujet pour une prochaine séance.

M. Loewy donne quelques détails sur les Tables logarithmiques mexicaines qui lui ont été soumises par M. Bouquet de la Grye ; il y a des inconvénients dans l'adoption de certains signes ; mais le principe est bon. La commission nommée précédemment se réunira mercredi avant la séance, et fera un petit rapport.

M. Bouquet de la Grye offre au Bureau de la part de M. Saltykoff [Saltykov] une brochure sur le niveau de la Baltique. Il en résulte qu'il y a à Cronstadt une marée dont on ne soupçonnait pas l'existence. Entre la plus haute et la plus basse mer, il y a une différence de 0m,35. Les nivellements indiquent que la hauteur moyenne à Cronstadt surpasse celle de Kiel de 1 mètre.

Il est question des observations de la Cour des Comptes au sujet de la retenue à prélever sur le traitement de M. Farcy.

La séance est levée à 5 heures.

Le secrétaire,

F. Tisserand

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1886-1890
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 19 décembre 1888”, 1888-12-19, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le March 4, 2021, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4305

Relations entre contenus

FR751142302_006_007897_A.jpg
FR751142302_006_007898_A.jpg
FR751142302_006_007899_A.jpg
FR751142302_006_007900_A.jpg