Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 15 janvier 1890

Title Bureau des Longitudes - Séance du 15 janvier 1890
Rédacteur Tisserand, Félix (1845-1896)
Contexte Volume 1886-1890
Date 1890-01-15
Membres présents Tisserand, Félix (1845-1896); Brunner, Emile (1834-1895); Loewy, Maurice (1833-1907); Mouchez, Ernest (1821-1892); Cornu, Alfred (1841-1902); Pâris, Edmond (1806-1893); Fizeau, Hippolyte (1819-1896); Faye, Hervé (1814-1902); Bouquet de La Grye, Anatole (1827-1909);
Identifier O1886_1890_260
Relation O1886_1890_261; O1886_1890_262;
Format 17 x 24,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Bureau des Longitudes – Séance du 15 janvier 1890

Présidence de M. Faye

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit :

Comptes-rendus n° 1

Bullet. Météorolog. 8-14

Bullet. Admin. 887

Astr. Nachr. 2945-46

Nature 1054

Journal des Savants Nov. et Déc.

Annales hydrogr. 1859 II

Himmel und Erde 4

Revista do observatorio Décembre

M. Janssen écrit de Biskra que M. de la Beaume [de La Baume Pluvinel] a observé la dernière éclipse totale de Soleil aux Antilles, et qu'il a obtenu un certain nombre d'épreuves photographiques satisfaisantes.

M. l'Amiral Mouchez, à propos du procès-verbal, et d'une remarque de M. le Colonel Bassot, dit qu'il avait jugé aussi que la station du Pic du Midi était très favorable aux observations ; il y avait envoyé un équatorial de 8 pouces provenant du passage de Vénus. Le manque d'argent a empêché d'aller plus loin ; mais M. Vaussenat veut poursuivre l'installation astronomique. Le Bureau pourrait peut-être l'aider en faisant une demande au Ministre.

M. Faye pense qu'il faudrait chaque année envoyer pendant quelques mois un astronome de Paris.

M. Bassot fait observer qu'on pourrait aussi trouver des observateurs dans les observatoires de Toulouse et Bordeaux.

La proposition de M. Mouchez est appuyée, et on décide que M. Tisserand écrira à M. Vaussenat pour avoir un rapport sur ce qui a été fait, et sur le montant des dépenses à effectuer pour terminer l'installation astronomique.

M. Perrotin adresse au Président deux lettres intéressantes sur les observations qu'il a faites dans ces derniers mois [barré : sur l] à Nice, sur l'aspect de Vénus et sur sa rotation.

M. Perrotin parle d'abord de la découverte récente de Schiaparelli sur la rotation de Mercure. Il rappelle ensuite que le 4 septembre dernier, en rendant compte au Bureau des travaux de l'Observatoire de Nice, il avait, le premier, émis des doutes sur la durée de la rotation de Vénus, déterminée par De Vico. Depuis cette époque, M. Perrotin a observé Vénus aussi souvent que possible. Il a aperçu chaque jour, dans des conditions favorables, deux taches sombres, mal définies, et voisines l'une de la corne australe, l'autre de la corne boréale. Il donne des détails intéressants sur ces taches, mais ne peut pas se prononcer encore sur la durée de la rotation de la planète, non plus que sur la position de l'axe de rotation. M. Perrotin pense néanmoins que l'inclinaison de l'équateur sur le plan de l'orbite est bien plus faible qu'on ne l'aurait cru jusqu'ici.

Les deux lettres de M. Perrotin seront conservées dans les archives du Bureau.

M. Bouquet de la Grye parle des mesures qu'il a faites sur les photographies du passage de Vénus, et qui indiquent l'existence d'une montagne, ou plutôt d'une bosse [barré : sur la planète] de 120 kilomètres de hauteur sur la planète, dans le voisinage d'un des pôles.

M. Faye communique une lettre du Maire de Dax, relative à l'inauguration de la statue de Borda.

M. l'Amiral Pâris rappelle les services rendus par Borda à la Marine.

M. Faye demandera que le statuaire mette entre les mains de Borda un cercle à réflexion, et non un sextant.

M. Tisserand a appris que M. Struve avait cessé ses fonctions de Directeur de l'Observatoire de Poulkova [Poulkovo], et qu'il serait probablement remplacé par M. Bredichin [Bredikhine].

M. Mouchez parle de la visite qu'il vient de faire aux observatoires de Nice, Marseille, Alger, San-Fernando et Bordeaux ; partout les préparatifs pour la carte photographique du ciel sont poussés activement. Nos observatoires de province sont bien situés, bien outillés ; les salles d'observation, les cabinets des astronomes sont bien aménagés, beaucoup mieux qu'à l'Observatoire de Paris. M. le Président propose de faire une visite au Ministre, pour lui présenter nos publications, et lui demander qu'on rétablisse au budget une somme de 5000f pour le représentant du Ministère de la guerre au sein du Bureau. On aurait bien voulu demander aussi un pareil crédit pour la place de M. l'Amiral Cloué ; mais on a appris que le Ministère préférait faire les choses en deux fois. On écrit pour avoir une audience du Ministre. M. Loewy demande que l'on accorde une gratification aux calculateurs qui ont été malades ; cette proposition est renvoyée à la Commission des Finances.

M. Faye pense que le Bureau pourra présenter aussi ses publications aux Ministres de la Marine, de la Guerre et des Travaux Publics, ainsi qu'à Charmes.

M. Cornu rend compte des expériences de MM. Sarrasin [Sarasin] et de la Rive, présentées lundi à l'Académie, et qui paraissent soulever de graves objections contre les théories électriques de M. Herz.

La séance est levée à 5 heures ¼.

Le secrétaire.

F. Tisserand

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1886-1890
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 15 janvier 1890”, 1890-01-15, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le July 2, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4373
FR751142302_006_008175_A.jpg
FR751142302_006_008176_A.jpg
FR751142302_006_008177_A.jpg
FR751142302_006_008178_A.jpg