Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 23 juillet 1890

Title Bureau des Longitudes - Séance du 23 juillet 1890
Rédacteur Tisserand, Félix (1845-1896)
Contexte Volume 1886-1890
Date 1890-07-23
Membres présents Loewy, Maurice (1833-1907); Mouchez, Ernest (1821-1892); Brunner, Emile (1834-1895); Fizeau, Hippolyte (1819-1896); Pâris, Edmond (1806-1893); Tisserand, Félix (1845-1896); Bouquet de La Grye, Anatole (1827-1909);
Identifier O1886_1890_290
Format 14,8 x 20 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Bureau des Longitudes – Séance du 23 juillet 1890

Présidence de M. Fizeau.

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit :

M. Mouchez dit qu'il a reçu une lettre de M. Pickering lui annonçant que Miss Bruce vient de mettre une somme de 30 000f à la disposition des astronomes qui auraient des travaux importants à exécuter en 1890. M. Mouchez pense qu'une partie de cette somme pourrait être accordée à M. Kapteyn pour la construction d'un instrument des passages destiné aux mesures de la Carte du Ciel ; il a écrit à M. Pickering dans ce sens.

M. Fizeau fait remarquer qu'il y aura peut-être une discussion à établir sur la façon dont l'instrument doit être construit ; on pourrait, avant de faire la commande, attendre la réunion du [barré : prochain] Congrès, au mois d'Avril prochain.

M. Mouchez répond qu'on peut chercher à se procurer l'argent dès à présent.

M. Tisserand parle des articles de Stockwell, publiés dans l'Astronomical Journal. Il dit d'abord qu'ils reposent sur une théorie de la Lune faite par l'auteur, et dont un fascicule seulement a paru. Il est ainsi difficile de contrôler directement les calculs. Toutefois on peut suivre une voie indirecte. Ainsi, M. Tisserand a constaté que l'expression donnée par Stockwell pour le mouvement moyen du périgée est développé suivant les puissances paires de la quantité m (rapport des moyens mouvements du Soleil et de la Lune), tandis que, d'après des calculs cent fois vérifiés, le développement doit contenir les puissances paires et impaires, à partir de . Ainsi, le terme en m3 avait été trouvé déjà par Clairaut.

Quant à l'influence exercée par une correction notable du périgée sur la représentation des observations actuelles de la Lune, M. Tisserand fait remarquer que les erreurs des Tables de Hansen sont à peu-près constantes dans le cours d'un mois sidéral, tandis que l'influence d'une correction du périgée traduisait des erreurs tantôt positives et tantôt négatives dans cet intervalle. Il semble donc qu'il n'y ait pas lieu de prier M. Schulhof de calculer un certain nombre de lieux de la Lune dans une série d'années depuis 1850, en partant des Tables de Hansen et de la correction proposée par M. Stockwell, comme on l'avait demandé dans une séance précédente. On reviendra du reste sur la question quand M. Faye sera de retour.

M. Bouquet de la Grye dit qu'il a mis dans l'Extrait de la Connaissance des temps les positions de Vénus, de Mars et de Jupiter : il demande s'il faut y ajouter Saturne. On décide qu'il y a lieu de faire cette addition. L'impression de l'Extrait commencera dans 8 jours.

La séance est levée à 5 heures,

Le secrétaire,

F. Tisserand

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Fizeau, Hippolyte (1819-1896)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1886-1890
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 23 juillet 1890”, 1890-07-23, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 18, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4403
FR751142302_006_008297_A.jpg
FR751142302_006_008298_A.jpg
FR751142302_006_008299_A.jpg
FR751142302_006_008300_A.jpg