Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 21 janvier 1891

Title Bureau des Longitudes - Séance du 21 janvier 1891
Rédacteur Tisserand, Félix (1845-1896)
Contexte Volume 1891-1895
Date 1891-01-21
Membres présents Tisserand, Félix (1845-1896); Faye, Hervé (1814-1902);
Identifier O1891_1895_005
Format 17 x 24,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Bureau des Longitudes – Séance du 21 Janvier 1891.

Présidence de M. Faye.

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit :

Comptes-rendus, 2

Bullet. admin. 939

Bullet. météorol. 13-19

Vierteljahresschrift, 3

Himmel und Erde 4

Observatory, Janvier

Astron. Nachr. 3011-3013

Wochenschrift 52 et 1

Rendiconti di Napoli, fascicules 5-8

Annuaire de Tacubaya, an XI.

M. Faye donne lecture d'une lettre qui lui a été adressée par M. Hirsch au sujet de l'expédition des îles Sandwich, et du referendum dont on aurait parlé et qui n'aura pas lieu, l'expédition étant maintenant acceptée par tout le monde.

M. Fizeau demande pourquoi on a choisi Honolulu.

M. Faye répond que c'est à cause de la grande différence de longitude. M. Bouquet de la Grye trouve que la Nouvelle-Zélande aurait été préférable, à cause de l'opposition des saisons.

On décide de faire acheter pour la bibliothèque la traduction française du Tome I de l'ouvrage d'Oppolzer sur les orbites.

M. Tisserand donne quelques indications sur une Note de M. Helmert, concernant une période de 5 années pour les variations de la latitude. Il s'est borné à développer une idée ingénieuse de M. Radau, sans préciser le phénomène météorologique annuel qui se trouverait agrandi dans sa combinaison avec la nutation eulérienne.

M. Loewy parle d'amélioration [barré : à] <que l'on pourrait> apporter à la Connaissance des temps, sans augmenter le volume. On pourrait ne plus donner de jour en jour, mais de 2 en 2 jours les longitudes et latitudes héliocentriques et géocentriques des planètes, qui ne servent qu'à des calculs théoriques pour lesquels [barré : on pourra choisir les jours de manière à utiliser les positions res] elles seraient encore suffisantes. On gagnerait ainsi 28 pages que l'on peut consacrer à des données nouvelles.

M. Loewy a proposé à la Commission de la Connaissance des temps :

1° les longitudes des planètes dans l'orbite, rapportées à un équinoxe invariable, qui sont données seulement par le Berliner Jahrbuch, et sont très utiles au calcul des perturbations ; cela prendrait 8 pages environ.

2° augmenter dans une assez grande proportion le nombre des étoiles pouvant être occultées par la Lune, et pour lesquelles on donne seulement des éléments approchés ; on diminuerait d'autre part le nombre des étoiles pour lesquelles on donne les éléments au complet ; on aurait par là une augmentation de 10 pages.

3° donner une liste d'ensemble des positions moyennes des étoiles dont on publie les éphémérides, avec leurs mouvements propres ; cela prendrait 8 pages.

4° Introduire des éléments nouveaux dans les longitudes et latitudes des observatoires.

On voit qu'à deux pages près, les suppressions et les additions s'équilibreraient. M. Faye propose, comme il l'a fait en toute occasion, de ne pas augmenter le volume, et d'employer toutes les ressources à [barré : la publ] à accélérer la publication.

M. Tisserand pense qu'on pourrait réduire de moitié le tableau des positions moyennes des étoiles, en ne reproduisant pas les nombres déjà donnés dans le corps du volume.

M. Cornu ajoute qu'on pourrait indiquer, dans le tableau d'ensemble la page du volume où il faut se reporter.

M. d'Abbadie approuve les additions proposées par M. Loewy ; il demanderait en outre une Table donnant les réfractions moyennes à vue, sans calcul d'interpolation. Mais il propose que cette table, comme celles qui ne varient pas d'une année à l'autre, comme aussi les positions géographiques, soient réunies en un volume séparé qu'on publierait tous les 10 ans par exemple.

M. Bouquet de la Grye dit que cela n'est pas possible, actuellement du moins, pour les positions géographiques ; car, l'an dernier, il a modifié environ 1000 positions ; le travail de refonte de l'ensemble durera encore 4 ans.

M. d'Abbadie maintient sa demande pour les autres Tables, et signale notamment celles qui se rapportent à la conversion du temps en degré et inversement.

M. Cornu pense que cette mesure serait avantageuse.

M. Faye ne partage pas cette opinion ; il dit que les voyageurs doivent avoir en un seul volume toutes les données qui leur sont nécessaires. M. d'Abbadie fait remarquer qu'ils ont toujours besoin d'un autre volume contenant les formules astronomiques.

On décide, après discussion, d'adopter les deux premières modifications proposées par M. Loewy ; les autres sont ajournées. On diminuera ainsi le volume de 10 pages.

M. Loewy propose ensuite d'améliorer un peu le tarif des calculateurs ; cette demande est renvoyée à la Commission des Finances qui fera son rapport au Bureau mercredi prochain.

M. Cornu présente, au nom de M. le Commandant Cochard une photographie du cadran solaire tracé par Monge à Mézières1.

M. le Colonel Bassot dépose sur le bureau une relation du voyage que vient de faire un observateur américain, M. Preston, à l'occasion d'une éclipse de Soleil. Un bateau spécial l'a conduit pendant 8 mois en diverses stations où il a observé la gravité, à Washington, Angola, au Cap, à Ste Hélène, Ascension, aux Barbades, <et> aux Bermudes. C'est une partie du projet mis en avant par M. Defforges ; les Américains nous devancent [au crayon de papier : ainsi] ; [barré : il faudrait sans doute ne pas nous arrêter]

M. Faye est [barré : de cet] d'avis <de donner suite au projet de M. Defforges> ; il fera une demande pressante au Ministre et au Président de la République.

[reporté en fin de texte, au crayon de papier : M. Fizeau a donné des nouvelles de M. l'Amiral Pâris, qui va de mieux en mieux.]

La séance est levée à cinq heures,

Le secrétaire,

F. Tisserand

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1891-1895
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 21 janvier 1891”, 1891-01-21, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le August 20, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4435
FR751142302_006_008422_A.jpg
FR751142302_006_008423_A.jpg
FR751142302_006_008424_A.jpg
FR751142302_006_008425_A.jpg