Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Séance du 10 août 1892

Title Bureau des Longitudes - Séance du 10 août 1892
Rédacteur Brunner, Emile (1834-1895)
Contexte Volume 1891-1895
Date 1892-08-10
Membres présents Brunner, Emile (1834-1895); Faye, Hervé (1814-1902);
Identifier O1891_1895_103
Format 16,8 x 24,3 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Bureau des Longitudes – Séance du 10 Août 1892.

Présidence de M. Faye.

Le procès verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit les publications mentionnées au registre de la correspondance.

M. le Ministre de l'Instruction Publique adresse au Bureau deux documents relatifs au gisement de spath d'Islande. L'un de ces documents, est la traduction d'une lettre dans laquelle le Gouverneur d'Islande informe M. le Consul de France à Reykiawick [Reykjavik], que l'autorisation demandée pour un ingénieur français d'expertiser le gisement d'Eskiefiord, ne peut être accordée. L'autre, est un rapport de M. le Capitaine de Vaisseau Bienaimé, contenant des renseignements tout à fait défavorables sur l'avenir de cette mine, qui serait absolument bouleversée et n'est susceptible d'aucune exploitation sérieuse.

M. le Président prie M. Bouquet de la Grye de rédiger une lettre qui sera envoyée au Ministre avec les deux documents dont le Bureau vient de prendre connaissance.

M. Faye présente au Bureau le premier exemplaire de la Connaissance des temps de 1895 contenant [barré : toute] la partie astronomique.

M. Bouquet de la Grye dit, qu'il a remis le 5 Aout, à M. Gauthier Villars, les bons à tirer pour l'insertion des Positions géographiques dans la Connaissance des temps de 1895. Il annonce que M. Guyesse [Guieysse] doit lui remettre cette semaine les tables de natalité préparées pour l'Annuaire.

On reparle de l'inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Perrier. M. Jansen [Janssen], qui se montrait disposé à représenter le Bureau des Longitudes aux fêtes de Valleraugue, étant absent, M. Bouquet de la Grye rédige le texte d'une dépêche que le Bureau adresse à M. Janssen, le priant d'envoyer son acceptation à M. le Maire de Valleraugue.

M. Faye parle d'une lettre dans laquelle M. Heilmert [Helmert] lui annonce, que les résultats [mot masqué] des observations faites à Honolulu, sont en accord parfait avec ceux, obtenus à Berlin, Potsdam et Prague.

M. Faye cite une note de M. Downing, sur quelques corrections à faire subir aux positions des satellites de Jupiter, données par les tables de Damoiseau. Cette note est renvoyée à l'examen de M. Loewy.

A propos, d'un travail de M. Rajna, dont les conclusions tendent à établir la corrélation entre les taches solaires et les perturbations magnétiques qui se produisent à la même époque, M. Fizeau ne pense pas qu'il faille admettre l'existence de cette corrélation ; les perturbations magnétiques observées peuvent être l'effet de causes indépendantes de l'Action Solaire.

M. Bouquet de la Grye donne lecture de la lettre qu'il vient de rédiger. Cette lettre exprime au Ministre, combien le Bureau regrette, au nom de la Science, la réponse du gouvernement Danois, et lui fait remarquer, que la pensée du Bureau, en proposant un ingénieur français pour examiner le gisement de Spath, était que cet examen fût fait sans compromettre en rien la contexture de ce filon. Cette lettre est approuvée par le Bureau.

M. le Président lit et traduit un article du Journal Anglais Nature N° 1188, sur l'observation d'une protubérance remarquable, faite par M. Fényi, à Kalocsa le 5 Mai 1892. Cette protubérance très faible à 10h25m, a atteint en l'espace de 1h56m une hauteur de 531" avec une vitesse de 368 kilomètres par seconde.

M. Fizeau présente quelques réflexions au sujet de cette communication. Il ne pense pas devoir attribuer à la protubérance les hauteurs observées. Il croit que [barré : pendant] les fortes éruptions, qui ont lieu à la surface du Soleil, [barré : il doit se produire] amènent inévitablement dans les régions supérieures de l'Atmosphère Solaire, de grande manifestations électriques, dont l'illumination vient s'ajouter à la protubérance et fait varier la forme et la hauteur d'une façon très rapide. Il termine, en faisant remarquer, combien il est essentiel de tenir compte de l'influence des phénomènes d'Aberration dans la détermination des lieux et vitesses des protubérances.

La séance est levée à 5 heures.

Le Secrétaire p i

Brunner

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1891-1895
Citation “Bureau des Longitudes - Séance du 10 août 1892”, 1892-08-10, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le July 20, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4532
FR751142302_006_008802_A.jpg
FR751142302_006_008803_A.jpg
FR751142302_006_008804_A.jpg
FR751142302_006_008805_A.jpg