Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 3 avril 1895

Title Séance du 3 avril 1895
Rédacteur Poincaré, Henri (1854-1912)
Contexte Volume 1891-1895
Date 1895-04-03
Membres présents Poincaré, Henri (1854-1912); Janssen, Pierre Jules César (1824-1907);
Identifier O1891_1895_275
Format 20,1 x 31,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 3 Avril 1895

Présidence de M. Janssen

Le procès verbal de la séance précédente est lu et adopté.

Le Bureau reçoit une lettre de M. Indio do Brazil [Brasil e Silva] [barré : que explique ont] <que> les circonstances politiques ont obligé à interrompre ses travaux scientifiques.

Le Secrétaire signale un ouvrage <de M. Hellmann> intitulé die Ältesten Karten der Isogonen, Isoklinen, Isodynamen1 (Berlin Asher 1895). Le Bureau décide l'achat de ce volume pour sa bibliothèque magnétique.

M. Tisserand dit que M. Schulhof a publié dans divers volumes de l'Annuaire, des notices sur les différentes comètes observées ; [barré : il ces] <on> faciliterait les recherches en publiant dans le prochain volume une table générale de ces notices. [barré : On pourrait] <On pourrait> aussi <comme cela avait déjà été proposé> les réunir en une brochure qui serait précédée d'une introduction de M. Faye, également empruntée à l'Annuaire. M. Gauthier-Villars ne se refuserait sans doute pas à publier cette brochure dont la vente serait facile.

M. Janssen dit qu'on pourrait publier pour l'Annuaire des tables décennales <à l'exemple de ce qui se fait pour les Comptes Rendus>

A propos d'un appareil proposé par M. Fabry, M. Cornu décrit une lunette zénithale qu'il a imaginée et qui pourrait rendre certains services.

[mots barrés]

M. le Président rappelle que le centenaire de la fondation du Bureau tombe au mois de juin prochain ; il convient de voir dès à présent si on veut le célébrer solennellement comme ont fait d'autres corps.

[barré : M. Cornu dit qu'il approuverait l'idée d'une séance]

Une courte discussion s'engage à ce sujet et divers membres préconisent l'idée d'une séance qui ne serait pas publique, mais où on inviterait [barré : certaines pers qu] un certain nombre de savants et d'officiers ; elle pourrait se tenir un mercredi dans [barré : une des] <la> salle des séances de l'Académie et on y ferait un historique sommaire des travaux accomplis par le Bureau depuis sa fondation en exposant brièvement les travaux projetés ou en cours d'exécution.

M. de Bernardières dit que les officiers désignés par le Ministère de la Marine sont arrivés à Montsouris et qu'ils y travaillent avec zèle ; des conférences y ont été organisés.

[barré : La Commission spéciale nommé par le Ministre sur la demande du Bureau conclu]

Il annonce également que les Anglais nous prêteront pour deux ans un appareil Fox destiné à la mission de l'Atlantique.

M. Janssen appelle l'attention du Bureau sur un travail de M. Antoni Poincaré relatif à l'influence météorologique de la Lune. La zône des maxima barométriques [barré : qui sépa] se déplace vers le Nord quand la déclinaison de cet astre est boréale, et vers le Sud quand elle est australe.

M. Fizeau fait [barré : observer] remarquer que cette loi est fondée sur les observations du Naval Survey qui ont été faites avec le baromètre à mercure. Or ce baromètre ne peut mettre en évidence, comme le ferait le baromètre anéroïde, les variations de la pesanteur dues à l'action de la Lune ; <[barré : On ne peut donc] on ne peut donc observer ainsi que des phénomènes indirects.>

M. Bouquet de la Grye répond que la différence serait insignifiante et tout à fait négligeable devant les variations observées. Les [barré : variations] <changements> de pression périodiques qu'il appelle marées atmosphériques ne sont dues que pour une très faible part aux variations de la gravité ; leur véritable cause est une augmentation ou une diminution de la hauteur de l'atmosphère. <qui est elle-même une conséquence indirecte de la diminution de la pesanteur>

M. Bouquet de la Grye ajoute qu'il a été frappé de la rapidité avec laquelle se propagent les ondes atmosphériques qui n'ont qu'un <faible> retard [barré : insignifiant] sur le passage de la lune au méridien.

M. Janssen insiste sur le véritable sens du travail de M. A. Poincaré qui s'est complètement abstenu de toute théorie.

La séance est levée.

le Secrétaire

Poincaré

1 Hellmann, Gustav (1895): Die ältesten Karten der Isogonen, Isoklinen, Isodynamen: E. Halley, W. Whiston, J. C. Wilcke, A. von Humboldt, C. Hansteen. Berlin 1895. Nachdruck Nendeln/Liechtenstein 1969.

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Janssen, Pierre Jules César (1824-1907)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1891-1895
Citation “Séance du 3 avril 1895”, 1895-04-03, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le June 4, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4701
FR751142302_006_009466_A.jpg
FR751142302_006_009467_A.jpg
FR751142302_006_009468_A.jpg
FR751142302_006_009469_A.jpg