Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 22 mai 1895

Title Séance du 22 mai 1895
Rédacteur Poincaré, Henri (1854-1912)
Contexte Volume 1891-1895
Date 1895-05-22
Membres présents Poincaré, Henri (1854-1912); Faye, Hervé (1814-1902);
Identifier O1891_1895_289
Relation O1891_1895_290
Format 20 x 31,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 22 mai 1895

Présidence de M. Faye

Le procès verbal de la séance précédente est lu et adopté.

M. le Ministre des Colonies informe le bureau que son département accordera le concours qui lui était demandé pour les travaux de la carte magnétique.

M. le Ministre de l'Instruction Publique annonce que les crédits de 1895, affectés aux missions scientifiques, sont entièrement épuisés, mais qu'il examinera avec bienveillance la demande du bureau et cherchera le moyen d'y satisfaire [barré : à l'aide] pendant les exercices suivants.

M. de Bernardières dit qu'il a dû avancer 500 francs à M. Schwörer [Schwerer ?] et qu'il faudra en [barré : avancer] <donner> autant dès cette année à chacun des quatre autres missionnaires. Sur ces 2500 francs, il ne disposait que de 1500 francs puisqu'on ne doit pas compter sur un subside du Ministère de l'Instruction Publique avant l'exercice prochain, mais que M. Janssen a bien voulu promettre d'avancer <une partie de> la différence.

M. Bouquet de la Grye annonce que M. Daussy met à la disposition du Bureau une collection complète de l'Annuaire.

M. Cornu [barré : dit qu'on] propose qu'à l'occasion du centenaire, on imprime [barré : l'inventaire de] <la table des additions à> la Connaissance des temps que vient de préparer M. Bigourdan et qu'on y joigne le relevé des notices de l'Annuaire.

[barré : Le Bureau décide que des remerciements seront adre]

M. Schwerer, chargé de la mission [barré : des îles] de l'Atlantique, est introduit dans la salle des séances.

M. Lallemand rend compte des expériences faites par le Service du nivellement pour [barré : se rendre / de] évaluer le degré de stabilité du sol. Chaque section est nivelée deux fois, une première fois en avançant et une seconde fois en retraite, généralement huit jours après ; on peut ainsi se rendre compte des erreurs accidentelles ; l'erreur probable est de 0mm7 pour les cotes des repères fixés aux ouvrages d'art qui peuvent être regardés comme immobiles et de 0mm9 pour les piquets fichés dans le sol ; la différence qui peut être attribuée aux mouvements du sol est de 0mm2 ; les variations maxima sont donc probablement d'environ 1mm.

M. Fizeau répond qu'il n'a pas ainsi satisfaction complète ; il ne s'agit pas de variations entre la saison sèche et la saison humide par exemple, dont l'influence sur le plateau de la Beauce peut être considérable.

M. Lallemand dit qu'une expérience dans ces conditions présenterait de grandes difficultés ; [barré : que dans une circo] qu'une fois cependant [barré : il a] <l'opération> d'aller ayant été faite par un temps humide, l'opération de retour a en lieu sur un sol gelé, les différences ont été de 2 à 3 millimètres.

M. Bouquet de la Grye dit que les opérations de M. Venukoff [Venukov] sur un [barré : sol] <terrain> autrefois nivelé ont mis en évidence au centre de la Russie un plissement lent du sol dû sans doute à des causes géologiques.

[barré : M. Lallemand répond que les anciens nivellements russes ne méritent pas grande confiance.]

M. Lallemand insiste sur l'importance des erreurs systématiques dans les nivellements. L'erreur systématique kilométrique est presque le [barré : quart] <cinquième> de l'erreur accidentelle. Il a travaillé à la réduire ; mais sans pouvoir la faire disparaître ; elle est plus petite toutefois dans le réseau français que dans les réseaux étrangers.

M. Cornu dit qu'il a avec M. Perrotin examiné les niveaux de la lunette méridienne de Nice. Le niveau donne une erreur systématique considérable qui suit exactement les variations de la température ; le nadir donne une erreur trois fois moindre qui est en retard de trois mois sur la température.

M. d'Abbadie dit qu'il est très difficile de roder régulièrement un niveau ; qui [barré : la fiole] d'ailleurs se déforme avec l'âge comme on sait que cela arrive pour les thermomètres.

M. Lallemand répond qu'il n'a pas à se préoccuper de la valeur des divisions du niveau, mais simplement de ramener toujours la bulle entre les mêmes repères.

M. d'Abbadie [barré : demande si] <regrette qu'> on <n'> ait [barré : un] <aucun> moyen de tenir compte des variations possibles de la verticale.

La séance est levée,

Le Secrétaire,

Poincaré

Le résumé de la communication de M. Lallemand est annexé au procès-verbal

 

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1891-1895
Citation “Séance du 22 mai 1895”, 1895-05-22, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le May 25, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/4715
FR751142302_006_009530_A.jpg
FR751142302_006_009531_A.jpg
FR751142302_006_009532_A.jpg
FR751142302_006_009533_A.jpg