Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 2 février 1910

Title Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 2 février 1910
Rédacteur inconnu
Contexte Volume 1910-1913
Date 1910-02-02
Membres présents Poincaré, Henri (1854-1912)
Identifier O1910_1913_007
Format 18,8 x 30,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Procès-verbal de la Séance du 2 Février 1910.

Présidence de M. Poincaré

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit les ouvrages mentionnés aux livres des entrées.

La correspondance adressée au Bureau comprend

1° une lettre de la Chambre syndicale typographique parisienne qui réclame une audience.

Le Président décide qu'il recevra seul la délégation de la chambre.

2° une lettre du Ministre de l'Instruction Publique qui accorde une audience au Bureau pour Vendredi prochain dans la matinée

3° l'état du budget des dépenses pour 1910, arrêté par le Ministère.

Le Général Bassot présente ensuite quelques remarques critiques sur les échelles employées aux différents points de Paris, pour la mesure des hauteurs atteintes par l'eau de la Seine. Les altitudes mesurées aux différents points, ont de grandes différences, qui sont dues évidemment à ce que les zéros de ces échelles sont eux-mêmes différents ; et le général demande que ces zéros soient ramenés à une même origine, par exemple au zéro du nivellement général de la France.

M. Lallemand fait alors observer que le service des Ponts et Chaussées prend habituellement pour [barré : point] <hauteur> zéro la hauteur de l'étiage le plus bas observé à chaque point ; d'où les divergences. Il se rallie d'ailleurs à l'opinion du général Bassot.

On décide que le Bureau adressera par lettre au Ministre de [barré : Travaux] l'Instruction Publique les deux vœux suivants, en le priant de les transmettre aux Travaux Publics.

[barré : 1°] Le Bureau émet l'avis 1° que l'altitude du zéro [barré : des échelles] de l'échelle adoptée pour chaque pont, soit déterminée par rapport au zéro du nivellement général de la France

2° que l'on ajoute à l'échelle existante sur chaque pont une autre échelle voisine, qui donne l'altitude absolue, rapportée au zéro général.

M. Poincaré annonce au Bureau que les dégâts de l'inondation à la base de la Tour Eiffel sont sérieux ; et qu'il en résultera un retard de six mois au moins dans la mesure des longitudes par la télégraphie sans fil.

M. Baillaud revient sur la question soulevée précédemment par M. Bigourdan qui avait demandé que les observatoires français se communiquent les résultats relatifs aux comètes, avant de les adresser au Bureau de Kiel. On décide que la question sera transmise au conseil des Observatoires.

Enfin le Colonel Bourgeois émet quelques idées personnelles sur la réponse des opérations cadastrales, si souvent discutée et préconisée par le Bureau. Il fait remarquer que cette reprise pourrait être effectuée par le Ministère de l'Agriculture, à certains égards mieux disposé que le Ministère des Finances.

La séance est levée à 4h½

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Poincaré, Henri (1854-1912)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1910-1913
Citation “Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 2 février 1910”, 1910-02-02, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 18, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/6032
FR751142302_006_013434_A.jpg
FR751142302_006_013435_A.jpg
FR751142302_006_013436_A.jpg
FR751142302_006_013437_A.jpg