Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 14 janvier 1914

Title Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 14 janvier 1914
Creator Jobin, Amédée (1861-1945)
Contexte Volume 1914-1918
Date 1914-01-14
Contributor Jobin, Amédée (1861-1945); Baillaud, Benjamin (1848-1934);
Identifier O1914_1918_004
Format 18,6 x 30,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Type Manuscrit; Text; Procès-verbal;
Description

Bureau des Longitudes.

Procès-verbal de la Séance du 14 Janvier 1914.

Présidence de M. Baillaud

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit les ouvrages mentionnés aux livres des entrées.

M. le Président signale à la correspondance :

1° Une lettre d’un correspondant italien, relative au Calendrier [barré : la Connaissance des temps]. Transmise pour traduction à M. Tessier.

2° Une lettre de M. Deberny, fr [facteur] de caractère d’imprimerie, demandant la raison de la suppression dans l’Annuaire des renseignements relatifs aux Grandes Marées.

M. Renaud fait observer à ce sujet que ces renseignements ont été supprimés dans la Connaissance des temps depuis trois années déjà car l’Annuaire des Marées parait régulièrement en avance de 6 mois. D’autre part, il y aurait un inconvénient de communiquer des renseignements qui paraîtraient à l’étranger avant les publications françaises.

En conséquence, la lettre de M. Deberny est renvoyée à M. Tessier qui répondra de consulter l’Annuaire des Marées.

3° Une lettre de l’Instruction Publique relative au budget du Bureau, budget identique à celui de l’année précédente.

M. Bigourdan communique au Bureau une lettre d’un missionnaire de Zi-Ka-Weï demandant que son Observatoire soit classé parmi les stations donnant l’heure. M. Bigourdan rappelle la souscription internationale de 100.000frs pour doter cet observatoire d’un grand instrument.

Le Bureau décide de transmettre cette demande à l’Association Internationale de l’Heure. M. Bigourdan écrira de son côté à Zi-Ka-Weï de faire une demande officielle à M. Backlund.

M. le Ct Ferrié signale que le Ministère des Colonies a demandé que [barré : Hanoï] l’Observatoire de Hanoï soit classé comme centre horaire international. Cet observatoire a acheté récemment le matériel nécessaire pour assurer ce service. Monsieur Baillaud rend compte qu’il n’a pas encore été saisi officiellement de cette demande et signale que M. le Cadet demande pour son observatoire un aide-astronome aux appointements de 10.000 frs.

M. le Ct Ferrié donne quelques renseignements sur les opérations de M. Abraham entre Paris et Washington pendant la période d’échange des observateurs. M. Abraham a envoyé quelques épreuves d’enregistrement de signaux. Au point de vue différence de longitudes, le but semble atteint. Au point de vue vitesse des ondes on ne peut encore se prononcer. Les auditions de signaux sont actuellement très bonnes. La neige toutefois donne lieu à des phénomènes électriques qui brouillent auditions et inscriptions.

M. Lallemand demande que la longitude Paris-Greenwich, [barré : soit] erronée sans doute à cause du passage d’un cable sous-marin à un cable terrestre, soit refaite par T.S.F. Ce serait d’un intérêt primordial dans l’organisation actuelle. [barré : des] Les différences des heures entre Greenwich et Paris atteignent 2 à 3 dixièmes. M. Bigourdan pense que l’erreur de cette longitude provient pour beaucoup de ce que le grand cercle méridien de Greenwich n’est pas susceptible de retournement et ne fournit par suite que de bonnes mesures relatives mais est, de ce fait, impropre aux mesures absolues.

M. Bigourdan dépose la Note sur les Constellations qu’il a écrite pour l’Annuaire de 1915. Mrs Picard, Lallemand et Andoyer présentent quelques observations sur la carte que M. Bigourdan projete [sic] pour accompagner son texte.

Sur la demande de M. Andoyer, le Bureau s’entretient de diverses autres Notes possibles pour l’Annuaire de 1915. M. Bigourdan parle du Calendrier Persan que Laplace opposait au Calendrier Grégorien. M. le Général Bourgeois rappelle que M. Baillaud a proposé une Note sur les travaux et rapports de la Commission Géodésique Internationale. Monsieur Picard propose à M. Lippmann d’écrire <en collaboration> une Note sur le Principe de relativité. Monsieur Lippmann [barré : traiterait] décrirait les expériences tentées à ce sujet, notamment par M. Michelson et tout récemment par M. Sagnac et discuterait les résultats. M. Picard exposerait la critique des conclusions qu’ont cru en devoir tirer divers savants, notamment M. Lorentz et Einstein et plus près de nous notre regretté collègue M. Henri Poincaré.

M. Bigourdan, Picard, Lallemand, Bourgeois échangent quelques observations au sujet de diverses rectifications à introduire dans l’Annuaire notamment dans les données géographiques, météorologiques, renseignements sur la pesanteur et les déviations de la verticale etc.

M. Lallemand demande une table de transformation des degrés Fahrenheit en degrés centigrades, qui [barré : doit] <devrait> figurer dans l’Annuaire au même titre que les tables de transformation des autres mesures anglaises en mesures métriques.

La séance est levée à 4h½.

Le secrétaire provisoire :

A. Jobin

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Baillaud, Benjamin (1848-1934)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1914-1918
Citation “Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 14 janvier 1914”, 1914-01-14, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 25, 2022, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/6250
FR751142302_006_014353_A.jpg
FR751142302_006_014354_A.jpg
FR751142302_006_014355_A.jpg
FR751142302_006_014356_A.jpg