Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Vœu émis par le Bureau des Longitudes, dans sa séance du 12 avril relativement à un projet d'avancement temporaire de l'heure légale

Title Vœu émis par le Bureau des Longitudes, dans sa séance du 12 avril relativement à un projet d'avancement temporaire de l'heure légale
Rédacteur Lallemand, Charles (1857-1938)
Contexte Volume 1914-1918
Date 1916-04-12
Identifier O1914_1918_126
Relation O1914_1918_125
Format 19,8 x 31 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Annexe à la séance du 12 avril 1916

VŒU EMIS PAR LE BUREAU DES LONGITUDES, DANS SA SÉANCE DU 12 AVRIL 1916, RELATIVEMENT A UN PROJET D’AVANCEMENT TEMPORAIRE DE L’HEURE LEGALE.

Le Bureau des Longitudes,

Considérant que, sans utilité démontrée, le projet en question détruirait l’unité récemment établie, au prix de grands efforts, entre la plupart des Etats, dans le domaine de la mesure du temps ;

que les besoins de la Science et de nombreuses industries réclament une rigoureuse constance dans la grandeur de l’unité de temps choisie, laquelle, en fait, est partout le jour solaire moyen, et qu’ils ne sauraient dès lors s’accommoder des changements brusques d’heures qui seraient les conséquences forcées du projet en question, puisque l’intervalle de temps compris entre 23h et minuit, par exemple, devrait être, tantôt artificiellement annulé, lors du passage au régime de la nouvelle heure avancée, tantôt arbitrairement compté pour 2 heures, lors du retour à l’heure normale, ce qui déterminerait, au printemps, la création d’un jour de 23 heures seulement, et, en automne, celle d’un jour de 25 heures ;

que, dans ces conditions, l’heure normale devrait être maintenue à côté de l’heure nouvelle pour les services de la télégraphie internationale, de la météorologie, de la sismologie, par exemple, ce qui serait une source permanente de confusions ;

que les heures indiquées dans les publications du Bureau pour les phénomènes astronomiques, tels que lever et coucher des astres, éclipses, marées etc… sont calculées et livrées au public intéressé une ou plusieurs années à l’avance ;

que, de même, l’Annuaire des marées publié par le Service hydrographique de la Marine, et préparé au moins un an d’avance, donne, en temps de Greenwich, les heures des divers états de la mer ;

que, dans les mers à fortes marées, ou les navigateurs doivent, à chaque instant, connaître avec exactitude la hauteur d’eau existant sur les passes, chenaux, entrées de ports, seuils de bassins, etc… une confusion, toujours possible, entre l’heure nouvelle, indiquée par la montre de l’habitacle, et l’heure normale visée dans l’Annuaire et sur les Cartes, pourrait occasionner un échouage, accident généralement grave.

Pour tous ces motifs, [barré : et les graves inconvénients qu’entraînerait aussi, dans les relations télégraphiques internationales, l’avance projetée de l’heure légale], 

Le Bureau émet, à l’unanimité, le vœu qu’aucun changement ne soit apporté au régime actuel de l’heure ; et, subsidiairement, pour le cas où l’on croirait devoir passer outre aux objections ci-dessus, que ce changement ne soit pas opéré sans une entente préalable avec les Etats, alliés et neutres, ayant adhéré à la Conférence internationale de l’heure.

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1914-1918
Citation “Vœu émis par le Bureau des Longitudes, dans sa séance du 12 avril relativement à un projet d'avancement temporaire de l'heure légale”, 1916-04-12, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 27, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/6370
FR751142302_006_014835_A.jpg
FR751142302_006_014836_A.jpg
FR751142302_006_014837_A.jpg
FR751142302_006_014838_A.jpg