Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 26 janvier 1927

Title Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 26 janvier 1927
Creator Fichot, Eugène (1867-1939)
Contexte Volume 1927-1929
Date 1927-01-26
Contributor Fichot, Eugène (1867-1939); Lallemand, Charles (1857-1938);
Identifier O1927_1929_006
Format 19,6 x 30,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Type Manuscrit; Text; Procès-verbal;
Description

Bureau des Longitudes

Procès-verbal de la Séance du 26 Janvier 1927.

Présidence de M. Lallemand

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le Bureau reçoit les ouvrages mentionnés aux livres des entrées.

Le Président donne connaissance d’une lettre de M. Andreis de Ponte, de l’Académie d’histoire du Venezuela, rectifiant l’altitude [barré : donnée] attribuée par l’Annuaire (p. 424) à Caracas.

Le Secrétaire fait approuver les termes d’une lettre à M. Turner, Président de la Commission de la Carte du Ciel, pour l’inviter à presser l’achèvement des travaux répartis entre les divers Observatoires en vue de la publication de cette carte.

Le Secrétaire fait l’analyse de la correspondance imprimée. Dans Monthly Notice (Nov. 1926), M. H. Spencer Jones étudie les variations de la rotation terrestre décelées par les observations du Soleil, de Mercure, de Venus et de Mars. Les quatre courbes obtenues sont parfaitement similaires et se trouvent également en accord satisfaisant avec la courbe des fluctuations de la longitude de la Lune.

Dans le Supplément géophysique de Monthly Notices (Décembre 1926), M. Harold Jeffreys compare les diverses méthodes pouvant fournir une estimation du coefficient de viscosité de la terre et fait l’analyse des forces susceptibles de déterminer une dérive continentale.

M. Deslandres, en qualité de membre [mot barré] du Comité exécutif de l’Union astronomique internationale, met le Bureau au courant de quelques demandes de subventions qui ont été adressées à ce Comité.

M. Fichot communique au Bureau plusieurs feuilles d’enregistrement de sondages par ultra-sons [barré : obt] effectués sur les côtes d’Algérie au moyen de l’appareil Chilowsky-Langevin [Chilowski-Langevin] muni d’un enregistreur Marti. M. Hamy appelle l’attention sur le phénomène de la dispersion anormale, d’où il résulte que dans certains milieux la lumière se propageait avec une vitesse supérieure à sa vitesse de propagation dans le vide. Cette conclusion ne lui parait pas contraire au postulat de la théorie de la relativité, qu’il faudrait entendre comme faisant de la vitesse de la lumière dans un milieu donné la limite qu’aucune vitesse ne peut dépasser dans ce même milieu.

L’interprétation de M. Hamy donne lieu à un échange de vues. M. Picard signale, en particulier, l’intéressante conception de M. Louis de Broglie, d’après laquelle il conviendrait de distinguer dans la [barré : progation] propagation des ondes deux éléments, l’un [barré : supérieur] <inférieur>, l’autre supérieur à c, vitesse de la lumière dans le vide

La séance est levée à 16h.35

E. Fichot

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Lallemand, Charles (1857-1938)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Volume 1927-1929
Citation “Bureau des Longitudes - Procès-verbal de la séance du 26 janvier 1927”, 1927-01-26, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 30, 2022, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/7008
FR751142302_006_017650_A.jpg
FR751142302_006_017651_A.jpg
FR751142302_006_017652_A.jpg
FR751142302_006_017653_A.jpg