Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du sept fructidor 25. aout 1804.

Title Procès-verbal de la séance du sept fructidor 25. aout 1804.
Rédacteur Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822)
Contexte Registre 1804-1813 (copies)
Date 1804-08-25
Identifier C1804_1813_037
Relation O1804_1810_034
Format 24,5 x 38,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Les transcriptions ont été effectuées à partir des procès-verbaux originaux. De légères différences peuvent exister entre ces transcriptions et le texte des copies. Pour plus de détails, voir la présentation du corpus.

 

Procès-verbal de la 625e assemblée

Le 7 fructidor an 12

[25 août 1804]

 

M. Laplace donne des nouvelles de l'ascension aérostatique de MM. Biot et Gay de Lussac qui a eu lieu hier. Par différentes observations bien d'accord, ils ont trouvé que la boussole faisait cinq oscillations en 35 secondes (comme à terre, sans aucune différence sensible). Le mouvement de rotation du ballon rend ce genre d'observation assez difficile et a pu produire l'erreur de ceux qui avaient cru qu'à une grande hauteur, la boussole n'avait aucune direction constante.

On lit l'extrait d'une lettre de M. Méchain en date du 9 thermidor. Il était à sa troisième station à compter de Cullera. Il a été onze jours à la seconde. Il ne peut observer que les nuits à cause des brumes continuelles et de l'impossibilité de se procurer du bois pour les signaux de jour.

Un anonyme envoie un mémoire intitulé « Essais sur un nouveau moyen de trouver la longitude en mer d'une manière approchée, quand on ne peut employer d'autres moyens ». L'auteur a mis son nom dans un billet cacheté qu'il permet d'ouvrir si son idée est approuvée. Cette idée consiste à trouver la longitude par la déclinaison de la lune.

M. Vaudoyer envoie plusieurs mémoires qu'il a réglés et pour lesquels il demande l'approbation du Bureau. On approuve celui qui porte le n° 260 pour réparations à l'Observatoire. La demande était de 322,37 francs, elle a été réduite à 250 francs. Les trois autres mémoires numérotés 233, 246 et 260 sont renvoyés à l'examen de MM. Buache et Bouvard.

On lit les conditions auxquelles M. Courcier se charge d'imprimer les tables astronomiques. On arrête qu'on fera imprimer une feuille d'essai et l'on éclaircira un doute que laisse la manière dont M. Courcier s'est exprimé.

On reçoit cent exemplaires de l'Annuaire. On en distribue six à chacune des personnes composant le Bureau et l'on forme la liste de distribution suivant pour les 1200 exemplaires dont le Bureau peut disposer :

A l'Empereur : 12 exemplaires

A l'impératrice : 12

Aux grande dignitaires, chacun huit : 32

Aux princesses, chacune huit : 24

Aux ministres, chacun six : 66

Au Conseil d'Etat : 60

Au Sénat : 100

Corps législatif : 320 

Tribunat : 60

Institut : 160

Bibliothèques : 6

Préfet de police : 6

Bureaux du ministre de l'Intérieur : 12

[Barré : même liste, en plus d'un total à 846 exemplaires + 100 pour le Bureau des longitudes + 12 au bureau du ministre de l'Intérieur : total final à 970 exemplaires.]

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Registre 1804-1813 (copies)
Citation “Procès-verbal de la séance du sept fructidor 25. aout 1804.”, 1804-08-25, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le June 18, 2019, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/7338
FR751142302_006_018822_A.jpg
FR751142302_006_018823_A.jpg
FR751142302_006_018824_A.jpg