Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 17 novembre 1813

Titre Séance du 17 novembre 1813
Contexte Registre 1804-1813 (copies)
Date 1813-11-17
Rédacteur Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822)
Identifiant C1804_1813_522
Relation O1811_1820_156
Format 24,5 x 38,5 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Les transcriptions ont été effectuées à partir des procès-verbaux originaux. De légères différences peuvent exister entre ces transcriptions et le texte des copies. Pour plus de détails, voir la présentation du corpus.

 

Séance du 17 novembre 1813

 

On lit une lettre de Mme veuve Caroché qui expose la situation peu aisée où son mari l'a laissée en mourant ; elle prie le Bureau d'invoquer en sa faveur la bienveillance de S. M. l'Empereur et Roi.

M. Arago rend un compte verbal des instruments laissés par M. Carochez et qui lui appartenaient. Il est autorisé à faire l'acquisition d'un miroir dépoli qui peut servir à l'observation des éclipses de soleil.

On lit une lettre de M. de Prony qui expose que depuis longtemps il est surnuméraire et qu'il se présente une occasion unique de faire cesser ce surnumérariat. En conséquence il demande à obtenir la place de membre titulaire du Bureau.

Le secrétaire est autorisé à écrire au Grand Chambellan pour le prier de demander à S. M. ses ordres pour la présentation de l'Annuaire et de la Connaissance des tems. On tiendra des exemplaires de ces ouvrages tout reliés pour dimanche prochain.

M. le président expose que M. Caroché étant seul de sa section, il ne se trouve personne qui soit naturellement chargé de présenter une liste de candidats et qu'il conviendrait de nommer pour former cette liste une commission composée des plus anciens de chaque section.

M. de Rossel rend un compte verbal de la dissertation communiquée par M. de Saint-Cricq. Un membre pense que M. de Saint-Cricq pourrait être invité à donner une suite à son ouvrage par des expériences faites avec un oculaire qui grossirait davantage et diminuerait les erreurs ; alors sa dissertation aurait tout l'intérêt dont elle est susceptible, et serait curieuse et utile pour les navigateurs.

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Registre 1804-1813 (copies)
Citer ce document “Séance du 17 novembre 1813”, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 12 décembre 2017, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/7815
FR751142302_006_019162_A.jpg
FR751142302_006_019163_A.jpg