Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du mercredi 20 mai 1807

Titre Séance du mercredi 20 mai 1807
Contexte Volume 1804-1810
Date 1807-05-20
Rédacteur inconnu
Membres présents Bougainville, Louis Antoine de (1729-1811); Buache de La Neuville, Jean-Nicolas (1741-1825); Burckhardt, Johann Carl (1773-1825); Fleurieu, Charles-Pierre Claret de (1738-1810); Bouvard, Alexis (1767-1843); Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822); Lagrange, Joseph-Louis (1736-1813); Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827); Messier, Charles (1730-1817); Caroché, Noël-Simon (1740-1813); Biot, Jean-Baptiste (1774-1862) ;
Identifiant O1804_1810_181
Relation C1804_1813_182
Format 17,7 x 23,7 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du mercredi 20 mai 1807

 

M. Delambre dépose le chronomètre que la Marine avait prêté à M. Lalande. Le Bureau invite M. Buache à faire les recherches et les démarches nécessaires pour que la famille de M. Lalande ait un titre qui prouve la remise qu'elle a faite de ce dépôt. Ce chronomètre ne marche pas depuis plusieurs mois. M. Buache s'informera si le ministre de la Marine est dans l'intention d'en ordonner la réparation.

On lit deux lettres de M. Biot, l'une de Formentera en date du 13 avril 1807 : l'observatoire de cette île est en état, à la réserve des piliers qui doivent porter la lunette méridienne qui n'ont pas paru solides. On en fait construire de nouveaux d'une seule pierre chacune. M. Delessert lui offre un nouveau crédit, et M. Biot désire qu'il lui soit donné sur MM. Lassala.

La seconde lettre est de Denia, le 3 mai 1807. Les observations des îles sont terminées. On a été obligé de renoncer aux observations du pendule après plusieurs jours à cause du mauvais état de l'instrument des passages. Si M. Arago n'est pas obligé de revenir à Paris, les triangles seront certainement achevés avant l'hiver.

M. Marcauz [Marcoz] envoie un mémoire dans lequel il expose l'utilité d'une édition grecque du grand ouvrage de Ptolémée avec toutes les variantes que l'on pourrait recueillir dans les divers manuscrits qui se trouvent dans les grands bibliothèques. Il en donne la note d'après Fabricius. M. Delambre fera un rapport sur ce mémoire.

M. Burckhardt demande à emprunter les manuscrits de M. Lemonnier pour y chercher des observations de la nouvelle planète Vesta. Le Bureau autorise M. Bouvard à les lui remettre sous récépissé.

M. Bouvard présente les nouveaux cachets aux armes impériales, avec la légende « Bureau des longitudes ». Le président en prendra un et le secrétaire un autre pour la correspondance. Il a fait faire en même temps une estampille pour les livres de la bibliothèque.

M. Bellet présente un nouveau micromètre pour la machine parallactique ; sur le rapport avantageux qui en est fait, le Bureau en fait l'acquisition pour la somme de 200 francs.

 

[Etaient présents : Bougainville, Buache, Burckhardt, Fleurieu, Bouvard, Delambre, Lagrange, Laplace, Messier, Caroché, Biot [par Laplace]. « Arrêté à 11 », signé : Laplace]

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1804-1810
Citer ce document “Séance du mercredi 20 mai 1807”, 1807-05-20, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 15 décembre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/794
FR751142302_006_000785_A.jpg