Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du mercredi 8 janvier 1845

Titre Séance du mercredi 8 janvier 1845
Contexte Registre 1845-1859 (copies)
Date 1845-01-08
Rédacteur inconnu
Identifiant C1845_1859_003
Relation O1844_1853_068
Format 25,7 x 38,6 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Les transcriptions ont été effectuées à partir des procès-verbaux originaux. De légères différences peuvent exister entre ces transcriptions et le texte des copies. Pour plus de détails, voir la présentation du corpus.

 

Séance du mercredi 8 janvier 1845

 

On lit le procès-verbal de la séance précédente : il est adopté.

On procède au renouvellement du Bureau pour l'année 1845. M. l'amiral Roussin est nommé président ; M. Arago secrétaire ; M. Mathieu trésorier.

Le Bureau reçoit par l'intermédiaire de M. de Humboldt l'Astronomisches Jahrbuch pour les années 1845, 1846 et 1847 et le second cahier des Observations faites à l'observatoire de Berlin ; on reçoit aussi deux exemplaires des volumes contenant les observations météorologiques et magnétiques faites à Greenwich en …

M. Lortet, président de la commission hydrométrique de Lyon, « demande que le Bureau fasse don à cette commission de douze thermomètres comparés entre eux ».

On arrête que M. Arago s'adjoindra, au nom du Bureau, aux membres de l'Académie des sciences qui doivent faire des démarches auprès du ministre de l'Agriculture et du Commerce pour appeler l'attention du gouvernement sur les utiles recherches de la commission hydrométrique.

On parle de la découverte que des voyageurs prussiens viennent de faire d'un nouveau nilomètre et des conséquences qui paraissent s'en déduire.

Le mémoire de M. l'abbé Cochet sur l'ancienne culture de la vigne en Normandie donne lieu à une discussion approfondie.

M. Biot communique une formule à l'aide de laquelle il détermine rigoureusement, c'est-à-dire sans recourir aux séries, la différence d'azimut entre deux stations d'un réseau trigonométrique.

M. Liouville parle à cette occasion de la généralisation du théorème de Legendre que M. Gauss a établie et de la démonstration très simple que M. Jacobi a donnée du théorème généralisé par l'illustre géomètre de Gottingue.

M. Poinsot fait remarquer que la vérité du théorème général semblait une conséquence nécessaire de la démonstration que Legendre en avait donnée pour le cas de l'ellipsoïde de révolution.

M. Arago commencera le cours public d'astronomie le jeudi … janvier.

M. Gambey met sous les yeux du Bureau un miroir métallique que M. Souris lui a fourni. Des expériences seront faites afin de décider si des rayons parallèles restent encore assez parallèles après s'être réfléchis sur ce miroir, pour que la distance focale des lunettes des cercles muraux ne soit pas sensiblement changée. 

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Registre 1845-1859 (copies)
Citer ce document “Séance du mercredi 8 janvier 1845”, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 21 janvier 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/9388
FR751142302_006_019895_A.jpg
FR751142302_006_019896_A.jpg