Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 25 janvier 1860

Titre Procès-verbal de la séance du 25 janvier 1860
Contexte Registre 1860-1867 (copies)
Date 1860-01-25
Rédacteur Yvon Villarceau, Antoine Joseph François (1813-1883)
Identifiant C1860_1867_006
Format 26,1 x 38,7 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Procès verbal de la séance du 25 Janvier 1860

Présidence de M. Deloffre

 

Le procès-verbal de la séance précédente est lu et adopté.

Le Bureau reçoit le n° 1231 des Nouvelles Astronomiques.

On examine les différents mémoires contenus dans ce n°, particulièrement une éphéméride des Etoiles variables, pour l'année 1860 par M. Pogson.

On parle des moyens employés pour déterminer la grandeur des étoiles et l'incertitude qui reste toujours dans ce genre d'observations : M. Laugier fait observer que l'étoile polaire restant toujours à peu près à la même hauteur pourrait seule servir de point de comparaison.

M. Villarceau entretient le Bureau d'un mémoire de M. Linsser de Berlin inséré aussi [dans] ce n° sur la détermination de l'orbite de la Vème comète de 1857 : M. Linsser qui cite le travail de M. Villarceau sur cette comète ne parait pas avoir connu les derniers calculs que M. Villarceau a présentés et par lesquels il a obtenu en outre des éléments de cette comête, les limites entre lesquels ces éléments doivent se trouver compris. M. Linsser qui rapporte 124 observations de cette comète ne parle pas de celles qui ont été faites à Paris : de ces 124 observations M. Linsser a conclu cinq observations normales seulement, dont il s'est servi pour calculer les éléments en employant la méthode des moindres carrés. M. Villarceau trouve ce nombre trop restreint puisque 3 observations déterminent une orbite : il fait observer d'ailleurs que cette méthode des moindres carrés ne peut pas donner une précision absolue et qu'on peut faire varier assez notablement les éléments que l'on en déduit sans que la somme des carrés des erreurs change que de quantités qui surpassent la limite des erreurs d'observations : il pense que l'on devrait toujours chercher les limites dans lesquelles les éléments peuvent varier sans sortir des erreurs probables et déterminer ainsi plusieurs orbites entre lesquelles on devrait chercher la comète à son retour : il cite que c'est faute de cette précaution et parce qu'on n'avait donné qu'une seule orbite d'après laquelle on avait calculé une éphéméride que l'on a manqué l'observation de la Comète de Brorsen à sa première réapparition.

Certifié conforme à la copie laissée par M. Daussy

Le Secrétaire Yvon Villarceau

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Deloffre, Théodore (1787-1864)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1860-1867 (copies)
Citer ce document “Procès-verbal de la séance du 25 janvier 1860”, 1860-01-25, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 16 octobre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/10166
FR751142302_006_020392_A.jpg
FR751142302_006_020393_A.jpg