Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Procès-verbal de la séance du 22 avril 1874

Title Procès-verbal de la séance du 22 avril 1874
Creator Yvon Villarceau, Antoine Joseph François (1813-1883)
Contexte Registre 1868-1874 (copies)
Date 1874-04-22
Identifier C1868_1874_341
Format 26 x 38,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Type Manuscrit; Text; Procès-verbal;
Description Procès-verbal de la séance du 22 Avril 1874
Présidence de M. Puiseux.

Le procès-verbal de la séance précédente est lu et adopté.
Le Bureau reçoit : 1° la Géométrie des cristalloïdes par M. L. L. Hugo , Brochure in 8°, 2° le N° 1982 des Astr. Nachr. : ce N° contient une nouvelle méthode pour calculer les perturbations ; par M. Hill du Nautical Almanac Américain.
M. Rozé, répétiteur auxiliaire d'astronomie à l'école polytechnique, écrit pour demander son inscription sur la liste des candidats à l'une des places de membres adjoints.
Le Ministre de l'instruction publique informe le Bureau qu'il a institué une commission pour préparer un projet de partage des livres et manuscrits de la Bibliothèque commune au Bureau et à l'Observatoire : il désigne M. le Président pour représenter le Bureau, tandis que l'observatoire et le ministère seront représentés respectivement par MM. Le Verrier et Jourdain.
M. Le Verrier écrit de son côté qu'il est prêt à remettre au Bureau les manuscrits de M. Delaunay et ceux de M. Damoiseau il désire que cette remise soit effectuée dans les formes nécessaires pour valoir décharge complète. Il remercie le Bureau de son offre de contribution aux frais de la Longitude de Vienne ; il renonce à l'emploi des 1000 fr. que le Bureau avait voté pour cet objet ; enfin il se déclare disposé à reprendre en commun avec le Bureau les travaux scientifiques qui intéressent les deux établissements.
M. le Président prie le Bureau de le dispenser de représenter ses confrères dans la commission instituée par le Ministre ; il avait pensé que le sécrétaire pourrait le remplacer ; mais, connaissant les dispositions peu favorables de M. Le Verrier, il croit devoir, pour éviter toutes difficultés, proposer M. Serret, auquel le Sécrétaire s'empresserait de communiquer les documents ou renseignements dont il dispose.
La proposition de M. le Président est acceptée par le Bureau et par M. Serret : il sera fait réponse au Ministre en conséquence de ces acceptations.
M. Serret entretient le Bureau de la question du local : il a vu M. le Directeur de l'école de pharmacie, avec lequel l'entente pour le partage des ilots disponibles au Luxembourg est parfaite. Il a reçu avis de M. de Cardaillac, que le logement qu'occupait M. Bruli au Palais de l'Institut est disponible, et il pense qu'en fesant immédiatement des demandes, on obtiendrait aisément l'autorisation de s'y établir, en attendant la construction du local dans les terrains du Luxembourg.
M. le Capne Perrier insiste sur la nécessité d'obtenir immédiatement l'autorisation d'installer un instrument méridien dans ces mêmes terrains, l'installation fût-elle seulement provisoire.
M. Janssen rend compte des démarches qu'il a faites auprès de M. Dumesnil [Du Mesnil] et de M. de Cardaillac, au sujet d'une installation provisoire, la portion du terrain qui lui paraitrait convenir à cette installation est l'angle N.O. du terrain ; le voisinage de la rue d'Assas contribuerait à démasquer la direction du méridien. M. Yvon Villarceau redoute le voisinage de la rue, il préfèrerait une installation plus centrale ; les instruments seraient établis au Nord du terrain et les maisons élevées au sud ne seraient pas un obstacle, attendu que les observations qu'on a en vue et qui intéressent particulièrement la géodésie ne doivent pas être faites dans le voisinage de l'horizon.
MM. Serret, Janssen et Al Paris, décident de se réunir pour poser les bases d'une demande d'autorisation d'établissement prochain d'un instrument méridien.
Le sociétaire rend compte de l'entretien qu'il a eu avec le sécrétaire du collège de France au sujet des rétributions à donner à l'appariteur et au concierge de cet établissement, le Bureau maintient à cet égard le chiffre maximum qu'il a fixé dans la dernière séance.
Comme membre de la commission de la découverte de la variation, M. Yvon Villarceau émet l'opinion que la question sera d'autant plus facile à résoudre que l'accord sur la traduction de l'astronome arabe sera mieux établi : il demande en conséquence d'être autorisé à demander au nom du Bureau une traduction du passage en discussion à M. Ismaÿl-Bey astronome égyptien, actuellement directeur de l'école polytechnique du Caire : le Bureau accorde l'autorisation demandée.
M. le Cap. Perrier offre le concours de l'un de ses collaborateurs qui possède bien l'usage de la langue arabe : le Bureau décide que M. le Cap. Perrier sera adjoint à la commission nommée pour la question de la variation.
Le secrétaire a constaté que la commission des Tables Lunaires se compose seulement de MM. Puiseux et Loewy ; il croit que le vœu exprimé par M. Faye dans la dernière séance serait rempli, si l'on adjoignait M. Serret à la commission.
M. Serret s'excuse de ne pouvoir actuellement accepter.
Le secrétaire
Yvon Villarceau
Type de document Procès-verbal
Président de la séance Puiseux, Victor (1820-1883)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1868-1874 (copies)
Citation “Procès-verbal de la séance du 22 avril 1874”, 1874-04-22, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le April 20, 2021, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/10911

Relations entre contenus

FR751142302_006_021173_A.jpg
FR751142302_006_021174_A.jpg
FR751142302_006_021175_A.jpg