Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 8 août 1877

Title Séance du 8 août 1877
Rédacteur Bréguet, Louis-François-Clément (1804-1883)
Contexte Registre 1874-1881 (copies)
Date 1877-08-08
Identifier C1874_1881_175
Relation O1876_1880_087
Format 26 x 38,5 cm; image/jpeg;
Publisher Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Rights CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Les transcriptions ont été effectuées à partir des procès-verbaux originaux. De légères différences peuvent exister entre ces transcriptions et le texte des copies. Pour plus de détails, voir la présentation du corpus.

Séance du 8 aout 1877

Présidence M. Faye

 

Le procès verbal de la séance précédente est lu et adopté.

Le bureau reçoit.

1° Le n° 2143 des Astronomische Nachrichten, avec une table.

2° Comptes rendus de l'Académie des sciences n° 5 T. LXXXV

3° Bulletin de l'Académie Imple des sciences de St Pétersbourg T. XXIII

4° la Revue maritime et coloniale T. LIV, 19ème livraison.

5° Dix volumes in q.° des annales de l'observatoire de Cambridge [u.n.s. ?]

Il sera fait des remerciements.

6° une lettre de Tycho-Brahé.

7° Les n° 28, 29, 30 et 31 des Wochenschrift

Correspondance

Lettre du ministre de l'Instruction publique qui informe le Bureau de l'ordonnancement d'une somme de 2000f pour indemniser MM. Perrier, Le Clerc, de Bernardière de leurs travaux relatifs à la détermination des Longitudes entre Paris, Berlin, Bonn et Neufchâtel. Il demande les pièces justificatives de l'emploi de l'allocation de 3000f ordonnancée le 4 avril sous le n° 619.

Lettres de MM. Roche et Schulhof, remerciant le Bureau de leurs nominations [barré : d'aide ?] de calculateurs.
M. Loewy fait des observations sur une facture de M. Gauthier Villars, où quelques prix sont trop élevés, sans que rien ne justifie cette élévation. Plusieurs personnes prennent part à la discussion. On trouve que M. Loewy a raison, et il est proposé qu'il s'entende avec l'imprimeur.

Vient ensuite la discussion sur la notice de M. Levasseur.
M. Faye pense que l'on devrait faire retrancher les tables de mortalité que propose M. Levasseur. Sa notice doit traiter de Géographie, c'est ce qu'on lui a demandé, et des tables de mortalité ne sont pas de la Géographie. Si nous voulons changer les tables de mortalité qui sont dans l'Annuaire et qui commencent réellement à être trop anciennes il ne faut en prendre d'autres que de mains plus autorisées que celle de M. Levasseur, par exemple d'une personne comme M. Bienaimé [Bienaymé].

Après une conversation assez étendue sur ce sujet, M. le Président a mis aux voix ceci. N'accepter la notice de M. Levasseur qu'en obtenant la suppression des tables de mortalité qu'il propose.

Cette proposition a été acceptée.
M. Loewy s'entendra avec M. Levasseur.
M. le Commandant Mouchez à qui avait été renvoyée la vérification de l'observation qui avait été faite d'une erreur sur la longitude de l'Isle Massacre répond ce qui suit

La longitude de l'Ile Massacre adoptée jusqu'ici par la Connaissance des temps est celle qui a été déterminée par le Commt Lavaud en 1841 (58°27'15) et qui a été substituée à l'ancienne longitude de Borda 58°30'00.

En 1872 les astronomes des Etats-Unis ayant déterminé la longitude de Terre-Neuve et des iles St Pierre Miquelon [espace vide] du calcul électrique il en est résulté une correction de +2'24" pour la longitude de l'Ile Massacre qui est définitivement de 58°-29'39"

Cette correction qui a été faite en 1876 sur les cartes du dépôt de la marine, va être introduite dans le prochain volume de la Connaissance des temps.

Le Commt Perrier annonce que les opérations relatives à la mesure des différences de longitude, entre Paris, Lyon, Genève et Neufchâtel ont été terminées le 3 aout.

Des pourparlers ont été engagés avec M. Stéphan à l'effet d'assurer la mesure des différences de Longitude de Lyon et du Puy-de-Dôme avec Marseille.

Le Commt Perrier annonce que M. Stéphan aura à sa disposition, un cercle méridien de Rigaud appartenant à la faculté des sciences de Lyon, et une pendule avec contact électrique, que M. Breguet a bien voulu faire mettre en bon état, en vue de cette opération.

L'administration des télégraphes est déjà prévenue et les mesures seront prises, pour que les communications nécessaires soient établies aux trois portes de Lyon, Marseille, et Puy-de-Dôme.
M. Stéphan, et M. Bassot étant membres correspondants du Bureau des Longitudes, le Commt Perrier demande que le Bureau veuille prendre sous son patronage, cette nouvelle opération, entreprise [barré : sous son patr] par trois de ses membres ?

La proposition est acceptée.

La fête de l'assomption se trouvant le mercredi 15. La séance du Bureau est reportée à Jeudi 16.

La séance est levée à 5hs.

Le Secrétaire

  1. Breguet
Type de document Procès-verbal
Président de la séance Faye, Hervé (1814-1902)
Transcripteur Muller, Julien
Collection Registre 1874-1881 (copies)
Citation “Séance du 8 août 1877”, 1877-08-08, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le September 20, 2020, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/11093
FR751142302_006_021400_A.jpg
FR751142302_006_021401_A.jpg
FR751142302_006_021402_A.jpg