Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

14 vendémiaire

Titre 14 vendémiaire
Contexte Cahier 1797-1804
Date 1797-10-05
Rédacteur inconnu
Membres présents La Lande, Jérôme de (1732-1807); Messier, Charles (1730-1817); Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827); Lagrange, Joseph-Louis (1736-1813); Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822); Buache de La Neuville, Jean-Nicolas (1741-1825); Borda, Jean-Charles (1733-1799); Caroché, Noël-Simon (1740-1813); Bouvard, Alexis (1767-1843);
Identifiant O1797_1804_006
Format 12,5 x 19,7 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

163e assemblée

14 vendémiaire an VI

[5 octobre 1797]

 

Le C. Aubry[1] insiste sur les changements qu'il a proposés pour les noms des mesures ; maxi, kilar, kilon, kilo, hecto, mono, milli.

On imprime la table des longitudes des villes ; Lalande y a ajouté Cracovie, Trébizonde, Grodno, &c. Le Bureau adopte ses additions.

Le ministre a donné ordre d'imprimer la Bibliographie astronomique. Lalande propose d'écrire à François de Neufchâteau[2] qui avait le premier décidé cette impression. La lettre a été écrite.

Tranchot arrivé nous a dit que le 5 fructidor, Méchain était incommodé ; à La Cone [Lacaune] il lui restait 4 stations, avant d'arriver à Rodez.

Lettre du directeur Ginguené qui demande l'état du Bureau des longitudes et des observatoires.

Delambre est venu reprendre ses fonctions après 20 mois d'absence.

Ginguené écrit qu'on pourra comprendre le portier Minard pour cinq mois jusqu'au 30 fructidor, à raison de 780 #.

On écrira au ministre pour les fonds de l'Imprimerie et de la lunette méridienne.

 

[Signatures] Lalande, Messier, Laplace, Lagrange, Delambre, Buache, Borda, Caroché, Bouvard.



[1] Charles-Louis Aubry, économiste, ouvrit une librairie pour la vente de ses propres livres sous la Révolution, qui connut peu de succès. Il publia notamment : en 1799, une Métrologie universelle ; en 1800, un Cours public sur l'application du calcul décimal à toutes les opérations de finances ; et en 1801, des Tables centésimales pour la transformation des anciennes mesures de la France en nouvelles, et des nouvelles en anciennes.

[2] Nicolas-Louis François de Neufchâteau (1750-1828), enfant prodige et littérateur, envoyé par le maréchal de Castries en mission à Saint-Domingue, administrateur du département des Vosges en 1790, député à la Législative puis à la Convention, correspondant de la classe des lettres de l'Institut en 1796. Ministre de l'Intérieur du 16 juillet au 14 septembre 1797, il fut alors choisi comme directeur avec Merlin de Douai pour remplacer Bartelemy et Carnot fructidorisés ; tiré au sort comme sortant en mai 1798, envoyé comme ministre plénipotentiaire à Vienne, il accepte de nouveau le portefeuille de l'Intérieur  du 17 juin 1798 au 23 juin 1799. Il fut alors à l'origine de l'organisation des archives et des bibliothèques départementales, de l'exposition des produits de l'industrie. Rallié à Bonaparte, nommé au Sénat dont il devint secrétaire en mats 1801 et président en 1804-1806. Après 1807, il s'occupa surtout d'agronomie.

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie (1982-….)
Collection Cahier 1797-1804
Citer ce document “14 vendémiaire”, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes , consulté le 29 mai 2017, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/179
FR751142302_006_000149_A.jpg