Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

[Note de Jean-Baptiste Biot]

Titre [Note de Jean-Baptiste Biot]
Contexte Volume 1829-1843
Date 1840-03-25
Rédacteur Biot, Jean-Baptiste (1774-1862)
Identifiant O1829_1843_586
Format 13 x 21 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

[Note de Biot sur les opérations d'Espagne]

« Les circonstances qui ont déterminé la reprise de la triangulation d'Espagne en 1806 ayant été présentées inexactement dans un écrit récemment publié, je désire les rétablir ici, devant le Bureau, dans leur véritable jour.

« Pendant les années 1805 et 1806, M. Arago s'était associé à moi pour exécuter un travail sur le pouvoir de réfringence de l'air et des gaz qui, d'après la proposition de M. Laplace, m'avait été confié par la Classe des sciences de l'Institut à laquelle j'appartenais. J'avais 31 ans alors, M. Arago 19. Dans le cours de ces expériences qui durèrent longtemps, M. Arago me parla des opérations d'Espagne abandonnées. Depuis la mort de Méchain, de l'honneur qu'il y aurait à les reprendre, des projets qu'on lui avait fait entrevoir pour qu'il en fût chargé tôt ou tard ; enfin, au désir qu'il avait d'y consentir, si je voulais partager ce travail avec lui. Je n'avais nullement songé à cette combinaison, ne m'étant pas jusqu'alors occupé pratiquement d'astronomie ; et j'en fis longtemps une objection que M. Arago se chargeait obligeamment de lever, en se fondant sur la nature des opérations délicates, et presque astronomiques, que nous exécutions alors avec le cercle répétiteur. Enfin je me laissai persuader, et nous fîmes ensemble les démarches nécessaires pour qu'on nous confiât l'opération. Le volume que nous avons publié à notre retour explique avec détail la part que chacun de nous y a prise. Mon but étant seulement ici de rappeler que l'initiative n'est pas venue de moi. Et si la disproportion de mon âge, jointe au titre de membre de l'Institut, ont établi alors entre les associés une apparence de hiérarchie, cette apparence a eu lieu contre mon désir, sans aucune légitimité d'application. Je pourrais, sans beaucoup d'efforts, dédaigner une interprétation qui me placerait au-dessous de ce que je suis, et cela m'est quelquefois arrivé. Mais je repousserai toujours l'inversion contraire.

« 25 mars 1840, Biot. »

Type de document Procès-verbal
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1829-1843
Citer ce document “[Note de Jean-Baptiste Biot]”, 1840-03-25, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 16 décembre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/2497
FR751142302_006_003465_A.jpg
FR751142302_006_003466_A.jpg
FR751142302_006_003467_A.jpg
FR751142302_006_003468_A.jpg