Les procès-verbaux du Bureau des longitudes

Séance du 21 février 1809

Titre Séance du 21 février 1809
Contexte Volume 1804-1810
Date 1809-02-21
Rédacteur inconnu
Membres présents Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827); Buache de La Neuville, Jean-Nicolas (1741-1825); Burckhardt, Johann Carl (1773-1825); Bouvard, Alexis (1767-1843); Poisson, Siméon-Denis (1781-1840); Bougainville, Louis Antoine de (1729-1811); Lalande, Jean-Michel-Jérôme Lefrançais de (1766-1839); Caroché, Noël-Simon (1740-1813); Prony, Gaspard-Clair-François-Marie Riche de (1755-1839); Messier, Charles (1730-1817); Delambre, Jean-Baptiste (1749-1822); Biot, Jean-Baptiste (1774-1862); Arago, François (1786-1853); Lagrange, Joseph-Louis (1736-1813);
Identifiant O1804_1810_277
Relation C1804_1813_277
Format 17,6 x 23,3 cm; image/jpeg;
Éditeur Bureau des longitudes; Observatoire de Paris; Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré (UMR 7117 CNRS / Université de Lorraine);
Droits CC BY-SA 3.0 FR
Transcription

Séance du 21 février 1809

 

On lit une note relative aux degrés d'Italie.

Les opérations de l'ingénieur Moynet ont montré que la base de Boscowich s'accordait avec la base observée par les astronomes de Milan. Mais les azimuts nouveaux diffèrent de 68'' de ceux que Boscowich a mesurés anciennement et la latitude de Rimini diffère aussi de quelques secondes. Le Bureau propose de faire vérifier l'amplitude de l'arc entre Rome et Rimini, en mesurant de nouveau les latitudes de Rome et de Rimini. Il serait à désirer que M. Oriani pût se charger de ce travail, ou le faire exécuter sous la direction de M. Carlini.

En conséquence, M. le président se charge de remettre cette note à M. Aldini[1] qui la soumettra à l'approbation de S. M. l'Empereur et roi d'Italie.

Les calculateurs de la Connaissance des tems sont introduits. On va essayer M. Desgranges. M. Marion promet pour le 15 d'avril au plus tard le dernier mois de 1811.

M. Bouvard lit une lettre de M. Mathieu qui demande de nouveaux fonds. M. Bouvard a fait passer 1000 francs par M. Delessert.

M. [barré : d'Aubuisson] Reboul, proviseur de Marseille, envoie une observation de l'occultation de β du Scorpion le 12 janvier.

M. Bouvard lit quelques remarques sur le plan de la place circulaire de l'Observatoire.

M. Fortin demande un acompte sur ce qui lui est dû par le Bureau des longitudes. On lui accorde 500 francs.

 

[Etaient présents : Laplace, Buache, Burckhardt, Bouvard, Poisson, Bougainville, Lefrançais, Caroché, Prony, Messier, Delambre, Biot [par Laplace], Arago [par Laplace]. « Arrêté à 13 », signé : Laplace. Signature postérieure : Lagrange.]



[1] Antonio Aldini (1755-1826), neveu du physicien Galvani, professeur de droit public à Bologne, fut l'un des meneurs du mouvement révolutionnaire en Italie. Devenu président du Corps législatif de la République cisalpine après Marengo, Napoléon l'appréciait et le fit comte et trésorier de la Couronne de fer. Il fut ministre du royaume d'Italie de 1805 à 1814, puis se rallia aux Autrichiens et participa au Congrès de Vienne.

Type de document Procès-verbal
Président de la séance Laplace, Pierre-Simon de (1749-1827)
Transcripteur Feurtet, Jean-Marie
Collection Volume 1804-1810
Citer ce document “Séance du 21 février 1809”, 1809-02-21, Les procès-verbaux du Bureau des longitudes, consulté le 19 octobre 2018, http://purl.oclc.org/net/bdl/items/show/888
FR751142302_006_000923_A.jpg
FR751142302_006_000924_A.jpg